Des recettes typiquement Berlinoises pour affronter l’hiver éponyme

À Berlin plus qu’ailleurs, survivre est une question de survie, c’est pour ça qu’en plus de se couvrir d’un mütze, on doit, pour survivre, manger moult plats confortables, chaleureux et kräftigend. Mais qui dit kräftigend, pense souvent, lourd et ennuyeux, alors que non, grâce aux recettes qui suivent et dont certaines sont de mon invention, vous pourrez cuisiner facilement, des recettes kräftigend mais joyeuses, en utilisant des produits locaux et saisonaux, en somme, pour qui ne craint pas la tautologie translingual, des recettes simples et einfach.

Spitzkohl A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Spitzkohl à la Kreuzberg

Le Spitzkhol, c’est comme le Spitsberg mais sans Helmut Khol. Plus précisément, c’est un choux Hydrocephale, un culbuto bio, une flamme verte. Et c’est bon. Le Spitzkhol est un chou vert, un peu craquant, très légèrement acide. C’est une régalade.

Voir la recette du Spitzkohl à la Kreuzberg

Bauern Frühstück - photo Didier Laget

Tortilla Bauern Frühstück du bonheur

Quand la pluie commence à bien faire, quand la froidure se jette sur vous au moindre coup de vent polaire, ça veut dire, qu’au niveau de l’alimentation, il est grand temps de passer au roboratif.

Voir la Recette de la Tortilla Bauern Frühstück du bonheur

Le poisson fumé berlinois à la Vodka berlinoise - rcette et photo Didier Laget

Le poisson fumé berlinois à la vodka berlinoise

Voici une recette presque typiquement berlinoise car je l’ai inventé : Le poisson fumé berlinois à la vodka berlinoise. Vous l’aurez deviné, il vous faudra de la vodka et du poisson fumé, mais pas que…
Voir la recette du poisson fumé berlinois à la vodka berlinoise.


chou-chorizo- A berlin - Photo copyright Didier Laget

Chou braisé au chorizo et châtaignes à la Berlinoise

Voici une recette qui va vous aider à affronter les frimas: le chou braisé au chorizo et châtaignes, une recette typiquement berlinoise et politique. Je vous dis à la fin pourquoi.

Voir la recette du chou braisé au chorizo et châtaignes à la Berlinoise


Orange Photo Didier Laget

Soupe de petits pois à la mode de Kreuzberg 61

C’est l’hiver avec son manteau neigeux accompagné de l’envie de nourriture régressive à manger sous la couette en regardant “Der Tatortreiniger“. Et ça tombe bien car des générations de Berlinois ont, bien avant vous, ressenti ce phénomène saisonnier et notamment les habitant de Kreuzberg, qui m’ont transmis cette recette délicieusement bonne : la soupe de petits pois à la mode de Kreuzberg 61.

Voir la recette de la soupe de petits pois à la mode de Kreuzberg 61

Eierplinse mit Äpfeln

Voici une vraie recette berlinoise, l’Eierplinse mit Äpfeln. Attention j’ai sournoisement inséré un bug dans la liste des ingrédients.

Voir la recette de l’eierplinse mit Äpfeln


Gruenkohl A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Grünkohl décolle

Voici une recette typiquement Berlinoise: le Grünkohl à la Kreuzbergoise. Le plat idéal pour lutter contre l’hiver et ses températures anorexiques.

Voir la recette de kohlwurst au grünkohl

Première version publiée le 16 janvier 2017

2 réponses

  1. Chez moi on a un dicton: « il n’y a pas de mauvaises saisons, il n’y que de mauvais vêtements ».
    Il semblerait qu’à Berlin on dise: « il n’y a pas de mauvaises saisons, il n’y a que de mauvais plats ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,