Chou braisé au chorizo et châtaignes à la Berlinoise

chou-chorizo- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Voici une recette qui va vous aider à affronter les frimas: le chou braisé au chorizo et châtaignes, une recette typiquement berlinoise et politique. Je vous dis à la fin pourquoi.


Il vous faut:
2 gousses d’ail (pas l’ail chinois, le vrai, celui qui a du goût)
150g de Chorizo (on en trouve au Marheinekehalle et Super Iberico)
1 CAS d’huile d’olive
1 petit oignon
100ml de vin blanc
100 g de châtaignes cuites et pelées
Sel poivre et le jus d’un demi citron.
1 chou (le model Wirsing, pas le Spitzkohl ou le Grünkohll)
• Ciselez l’oignon
• Emincez l’ail, taillez le Chorizo en morceaux d’1cm d’épaisseur et jetez les deux dans la poêle avec l’huile d’olive qui chauffe.
• Dès que l’ail a pris des couleur, ajoutez l’oignon et faire réduire pendant 5 minute en remuant régulièrement.
• Emincez le chou et déposez le gentiment dans la poêle, mouillez avec le vin.
• Faites réduire à feu doux pendant 10 à 15 minutes.
• Quand le blanc des feuilles est tendre, ajoutez les châtaignes.
• Juste avant de servir versez le jus de citron, salez, poivrez.
Mangez!
Cette recette est Berlinoise car elle vient d’Espagne – logique non? – et politique car elle est un hommage aux Espagnols qui ont travaillés pour des clopinettes, dans des conditions de vie dégueulasses, comme esclaves d’Amazon, surveillé par les néo-nazis d’un groupe d’agent de sécurité qui s’appelle très finement Hesse, comme Rudolph. Voir ce reportage de l’ARD.

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec