Die Heizung del Corazòn

iberique-DSC_8369Raz le Mütze de ce temps plat et blanc. Le sol est blanc. Le ciel est blanc. Et entre les deux, c’est blanc aussi. Je descendais une des collines de l’Hasenheide quand j’ai dérapé dans la neige. Après avoir glissé sur quelques mètres, je me suis relevé et après un moment, je me suis rendu compte que tout le monde faisait le poirier. C’était étrange. Les gens se déplaçaient à l’envers ! Il a fallu que je chute une deuxième fois pour réaliser que c’est moi, qui ayant perdu tous sens de l’orientation et de la verticalité, marchais sur la tête. Il était temps de me diriger vers des contrées moins blanches et plus chaudes.


Après avoir vérifié que je marchais bien sur les pieds, je longeais le Landwehrkanal jusqu’à IG metal, remontais jusqu’au Musée Juif et là tournais dans la Markgrafenstrasse.
Au Numéro 68, se trouve un magasin Super Iberico. Un hangar, avec quatre néons, deux poupées qui dansent le flamenco et un drapeau espagnol pour tout décor. Une ambiance proche du super marché Suma de Borassa. À droite de la porte, un petit bar ou des femmes discutent en buvant un café cortado. Dans l’air, de la salsa. Le type derrière la caisse fait « Ola! » quand il vous voit.
Sur les rayons, toute l’Espagne, du jambon serrano, de la bellota, chorizo et lomo, des fromages, Manchego plus ou moin vieux, mais aussi Roncal, Majorero, Ibores et autre, un très grand choix de vins, Penedés, Navarre, Rioja, Cava, des huiles d’olive, du mantecado et ce colorant artificiel pour le riz. C’est l’Espagne à Berlin. Et le Portugal et aussi l’Amérique du sud.
Contre la blancheur hivernale prolongée, les meilleurs médecins recommandent un passage au Super Ibérico – Markgrafenstraße 68 – 10969 Berlin. Ce magasin détail les produits vendu en gros par Spanische Quelle.

8 réponses

  1. @Emmanuel tu fais donc parti de ces gens qui n’auraient pas cru Newton quand après avoir reçu une pomme sur la tête il inventa la loi de la gravitation universelle. Les grand esprits sont souvent incompris.

  2. si , ombre de luz ! viva los bocadillos , y el vino tinto !!!! enfin je te reconnais , et je t’aime comme ça ! OLé …

  3. Ah bon? je pensais que c’était Newton qui était tombé sur la pomme, ce qui aurait été possible si lui aussi savait marcher sur la tête… Je m’embrouille: la physique du lycée commence à remonter.

  4. J’y crois pas, je passe souvent dans cette rue et je n’ai jamais repéré Super Iberico! Merci pour le Tipp, je vais aller y faire un tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le