Bill Viola et l’Heidestraße

Bill-Viola A berlin - Photo copyright Didier Laget Je suis allé voir le travail vidéo de Bill Viola, présenté par la galerie Haunch of Venison. La muséographie est très sobre, l’ambiance glisse du mysticisme à la science-fiction. On resterait des heures devant ces gens qui plongent ou qui traversent un rideau… d’eau. À voir vite, car cela finit le 21 février 09.


C’était la première fois que j’allais dans cette friche industrielle, entre l’Hamburger Bahnof et la Hauptbahnof. Surpenant de voir toutes ces galeries qui se sont installées le long de la Heidestraße, souvent ds filliales comme Haunch of Venison, qui appartient à Christie’s et qui présente des artistes hyper reconnus (Wim Wenders…). L’art roumain est à la gallerie Plan B, l’Ukraine représentée par Bereznitsky, la Turquie par Tanas…
J’arrête la description ici, il y a déjà une quinzaine de galeries, et avec la place qui reste entre les garages et les ateliers on imagine bien que ce n’est que le début.
Berlin prend du poids.
Bill Viola im Haunch of Venison,
Heidestraße 46, Tiergarten,
« Screenings » (« The Passing » und « Hatsu-Yume »), tgl. 11-20 Uhr, 5.-15.2.;
« Installations », Di-Do 11-18 Uhr, 16.-21.2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,