Ail monogoussiale chinois

Ail-monogoussiale-chinois A berlin - Photo copyright Didier Laget
L’ail monogoussiale chinois qu’est-ce? C’est de l’ail chinois, dont la tête ne contient q’une seule gousse, et qu’on trouve dans les supermarchés genre Lidl ou Edeka à un prix tellement faible que j’ai pensé un moment qu’il contenait de la mélanine. C’est la première fois que je vois ce genre de produit et je l’ai essayé.


Avantage
Facile à peler.
Défauts
Très très très fort, il est quasiment inutilisable cru. Servir de l’aïoli monté avec ce genre de gousses serait considéré comme un acte de terrorisme.
Cuit, il sent l’ail, mais son goût est peu affirmé. Servir une sopa d’all, cuisinée avec ce genre de gousses serait considéré comme un acte de terrorisme.
Conclusion : vive l’ail de Lautrec, de Lomagne, de Cadours, d’Auvergne, de la Drôme, de Provence, d’Arleux, de Cherrueix, de Caraglio, de Piacentino, de Sulmona, de Vessalico, ou de Nubia.

3 réponses

  1. et bien je n’en achéterais pas ; car je fais confiance en la qualité de tes papilles gustatives ..! ps: excepté pour les jus de betteraves et de choucroute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la