Frauen WM 2019 à Kreuzberg

Frauen WM 2019

Hier j’ai regardé le match de la coupe du monde féminine de football, plus simplement Frauen WM, Allemagne / Afrique du Sud. C’était bien, très

love-football-Fuck-Fifa

♥︎ football – Fuck Fifa

C’est à Berlin que j’ai découvert que le foot pouvait être un plaisir et pas seulement une guerre entre deux clans encouragés par des bœufs

Allez-Didier A berlin - Photo copyright Didier Laget

Allez Didier

Pour courir en ce moment il faut être un héros des temps modernes ou complètement givré. Ou les deux, car il fait entre -5 et -3. Pourtant, c’est d’un pas alerte et régulier, que je traverse le Volkspark Hasenheide frigorifié. Pourtant j’ai perdu un élément essentiel de la survie à Berlin, l’hiver, le Mutze. Dans ces conditions, on ralise, qu’effectivement, une grosse partie de la chaleur du corps s’évacue par la tête et le titre de héros des temps moderne est doublement justifié.

foot A berlin - Photo copyright Didier Laget

Vuvuzelas

Je savais qu’elle avait lieu en ce moment et mais n’étant pas franchement intéressé par le foot et n’ayant pas la télé, j’ignorais que ce son venait des Vuvuzelas, ses trompes dans lesquelles les supporters s’époumonent, j’ignorais aussi que les Vuvuzelas étaient au coeur de discussions très sérieuses concernant la pollution sonore qu’elles génèrent. J’ignorais tout en somme.

Hasenheide A berlin - Photo copyright Didier Laget

Hasenheide and seek

Ça va vous faire une belle jambe, en tout cas, moi, ça m’a fait une belle jambe. C’est la première fois que je courais depuis décembre 2009. Au début, ce n’est pas passionnant, mais là la fin ça dépote.

Leichtathletik-in-Fotographie A berlin - Photo copyright Didier Laget

Leichtathletik in Fotographie

Pendant les championnats du monde d’athlétisme, l’Akademie der Künste présente « Leichtathletik in Fotographie » Une belle exposition de photos sur l’athlétisme, mais aussi sur l’évolution du corps du sportif, qui s’affine, s’allonge, se muscle, s’optimise et ne ressemble plus beaucoup à celui des premiers athlètes. C’est une exposition sur le rapport du photographe au sport. Grâce à la technique, zooms performants, photo à très grande vitesse, il s’éloigne de l’évènement, avec les cellules photoélectriques et autres capteurs, il ne presse même plus sur le déclencheur. Le photographe ne se rapproche du sportif que lorsqu’il est à terre, suite à une chute, une victoire ou une défaite. L’exposition et gratuite et se trouve sur Unter den Linden, en haut.

jugger A berlin - Photo copyright Didier Laget

Jugger II

Ils ont surgi d’un nuage de fumée de barbecues. Samedi dernier, les Juggers du Volkspark Friedrichshain, s’affrontaient. Petite vidéo.

foot A berlin - Photo copyright Didier Laget

Euro 2008

Vous avez remarqué? Je ne parle pas de foot. J’avais vaguement évoqué la WM 2006 mais sans plus. Le nationalisme de certains supporters me fait peur. Le match de ce soir, Allemagne/Turquie, sera un test, la sécurité est renforcée, jusqu’à l’ambassade des USA, complètement parano, qui déconseille aux ressortissants américains de sortir! C’est plus marrant, c’est plus du sport.

Bike-Polo A berlin - Photo copyright Didier Laget

Bike Polo

Petit match de Bike Polo à côté de Wassertorplatz. Pas mal de spectacteurs avec pas mal de Becks. Ambiance relax d’une fin de dimanche ensoleillé. C’est moins spectaculaire que Jugger découvert l’an dernier à Prenzlauer Berg, mais peut-être plus subtil.

Ambassade-de-Chine A berlin - Photo copyright Didier Laget

Ambassade de Chine à Berlin

J’ai un ami musicien qui est triste. Il s’appelle Tenzin Gönpo. Il est né au Tibet en 1955, mais pour échapper aux soldats chinois qui arrachaient les enfants à leurs parents il a dû fuir son pays, caché dans les bras de sa mère. Il avait 5 ans. Après bien des péripéties, il est arrivé en France où il habite maintenant. Il est triste, car la Chine fait ce qu’elle veut et le monde entier regarde. Le monde a d’autres préoccupations, il se prépare pour les Jeux les moins Olympiques depuis ceux de 1936.

goldelse A berlin - Photo copyright Didier Laget

Un Ethiopien à Berlin

Le 30 septembre dernier, j’étais dans la Berlin de l’extrème sud et non porte de Brandebourg lors de l’arrivée du 34e Marathon de Berlin. A mon retour, je trouvais un email qui en parlait d’une manière touchante, j’ai décidé à l’unanimité de le publier. J’aime bien quand la victoire est pacifique.

petanque A berlin - Photo copyright Didier Laget

Les boules

Avant je pensais que la France était le centre du monde, et que le milieu du centre était la pétanque. L’art noble des places ombragées et des campings. Depuis que je suis à Berlin mes illusions volent éclats, on y mange du bon pain, de bons croissants, l’expresso y est bien meilleur que le petit noir du Bar de la Gare et les impressionnistes sont à la Neue Nationalgalerie. Et comme si cela ne suffisait pas, la pétanque, le centre du milieu de la France y est pratiquée par des gens qui n’ont même pas l’accent de Marseille.

Run easy

Ce matin en allant courir, je remarque un panneau qui n’était pas là les jours précédents. Run easy. Je continue de courir tandis qu’un drôle de sentiment me gagne. Ce message en anglais est un peu particulier. Il me rappelle quelque chose. Ce panneau innocent, n’est peut-être pas si innocent que ça. La pression monte. Suis-je parano? Sans-doute. Mais peut-être pas.

jugger A berlin - Photo copyright Didier Laget

Jugger dans Berlin

Malgré le brouhaha de la foule qui passait son temps à ne rien faire, allongée sur des couvertures, on entendait le battement d’un tambour accompagné d’une rumeur. C’était dimanche dans le Volkspark Friedrichshain. Entre deux arbres, j’ai vu un type armé d’une lance se précipiter contre un autre qui le menaçait avec une boule qu’il faisait tourner au bout d’une chaîne. Je venais de découvrir Jugger.