Vuvuzelas

foot A berlin - Photo copyright Didier Laget
Depuis quelques jours, quand je me déplace dans Berlin en vélo, j’ai l’impression que la ville est envahie d’essaims d’abeilles ou de moines tibétains qui prient. Un bourdonnement constant raisonne dans les rues que je traverse, et il a fallu que je fasse un tour dans Friedrichain pour réaliser que ce son venait des postes de TV diffusant la Coupe du monde de foot. Je savais qu’elle avait lieu en ce moment et mais n’étant pas franchement intéressé par le foot et n’ayant pas la télé, j’ignorais que ce son venait des Vuvuzelas, ses trompes dans lesquelles les supporters s’époumonent, j’ignorais aussi que les Vuvuzelas étaient au coeur de discussions très sérieuses concernant la pollution sonore qu’elles génèrent. J’ignorais tout en somme.


foot-DSC_0613Alors pour me mettre au courant, j’ai suivi le match Allemagne/Australie dans un bar de Kreuzberg. Je confirme, les Vuvuzelas cassent bien les oreilles. Le match était bien, 4 buts, c’est cool. Je me suis même pris à pousser des cris quand un but était marqué. Attention quand même, je ne suis pas encore près à m’acheter un maillot d’Özil.

2 réponses

  1. je t’ai souvent dit que : aimer le foot ne rendait pas forcement con ! enfin , beaucoup de cons aiment le foot ; mais aussi quelques uns de tes amis , et même des intellos … enfin quelques uns .

  2. au fait , ce que j’avais oublié de te dire ; c’est que les français sont plus c… que la moyenne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec