Acacias

acacias A berlin - Photo copyright Didier Laget Berlin est construit sur du sable. Les acacias adorent le sable, et pour exprimer leur joie, les acacias bombardent les Berlinois de graines entourées d’une sorte de coton. Quand ces graines tombent au sol, c’est joli. La chute et belle et le jonchage neigeux. Quand vous en avez dans les yeux, ils pleurent et brûlent, et si vous en avaler, c’est la gorge qui se croit en hiver.
Je ne me pleins pas, je constate. Platanes et acacias même combat.


acacias A berlin - Photo copyright Didier Laget
Si les arbres vous branchent :
Dans mon Hinterhof : BPM, DHL et Yoga.
Berlin la Forêt : karaoké, Chaperon rouge, Tarzan.
Hélicoptère : Hélicoptères et Pop corns.
Le printemps à Berlin, où il est question de Phylloxéras, Gallinacés, Primperans et d’huîtres de Cancale.

10 réponses

  1. T’es sûr que c’est les acacias? Je ne sais pas pourquoi, je croyais que c’était les peupliers… t’as une source fiable? Ça m’intéresse!

  2. @damascusparisberlin Ah oui, mais bon, tu as trouvé ça sur internet, moi je ne fais pas confiance à Internet, seulement à mon entourage 🙂

  3. tu as raison , je confirme , il sagit bien d’accacias rouges de pologne , appelés communément  » figuiers de barbarie  » ou choumbos en espagne .

  4. chez nous il y a le même » coton » sous les peupliers d’Italie , les petites graines sont peut-être différentes , c’est ce qui explique la confusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,