Hoai Nam

hoai-nam A berlin - Photo copyright Didier Laget
Au fond de la pièce il y a un aquarium avec une pagode, un moulin à eau et une maison Beauceronne, son sol est jonché de pierre multicolore et il y a toujours un poisson dont a l’impression qu’il veut rentre en contact avec vous… Mais ce n’est pas pour le voir qu’on vient au Hoai Nam.


On y vient pour manger ses Ga Chua Cay, Bin Xó Xiu et plein d’autres plats dont je ne saurais prononcer le nom, mais que je pointe du doigt sur le tableau qui sert de carte. La cuisine est dans la salle, parfums de coriandre fraiche, le gingembre et la citronnelle, le son des flammes qui s’agitent autour du wok, le regard du poisson qui veut établir un contact avec vous.
Tout est très frais, un peut épicé, mais pas trop. Deux plats sont renouvelés chaque jour, c’est que je vous conseille de prendre. Pour 4,20€ on se régale. Les Sommerollen à 3,30€ les deux, sont les meilleurs que je connaisse, ils sont accompagnés d’une sauce avec des cacahouètes et d’un peu de Kimchi.
Incontournable !
Hoai Nam
Skalitzer Strasse 103
10997 Berlin
Tous les jours de midi à minuit.
Une fois prochaine je vous parle de Hamy (Neukölln) et de Monsieur Vuong (Mitte)

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,