elections A berlin - Photo copyright Didier Laget

Communication politique

Les affiches électorales sont souvent réinterprétés par les passants, il y ajoutent moustaches, cornes diaboliques, langue de serpent, oeil au beurre noir, dents pourries, canines de vampire ou balafres. C’est que ces photos d’hommes et de femmes politiques bien propres sur eux agacent un peu. Regard bienveillant, sourire réconfortant, attitude avenante et slogans à la noix. Certains candidats n’ont pas besoin qu’on leur ajoute des moustaches, ils se débrouillent très bien tout seul.

Gazpacho-Machine A berlin - Photo copyright Didier Laget

Gazpacho Machine

Lors des derniers 48 Stunden Neukölln, j’avais découvert l’application de mécanismes dans l’art, avec les danseurs de l’Invalid Robot Factory. Samedi dernier, j’ai mangé un étonnant Gazpacho.

48 Stunden Neukölln A berlin - Photo copyright Didier Laget

48 Stunden Neukölln : Songline I (mrx)

Finalement ce qui m’aura le plus touché dans cette édition de 48 Stunden Neukölln ( avec Hope et Invalid Robot Factory) , sera la performance de Songline I (mrx). En sortant de la station de métro Rathaus Neukölln, j’étais surpris par des sons dont j’ignorais la provenance, en dehors du fait qu’ils n’étaient pas électroniques.

Invalid-robot-factory A berlin - Photo copyright Didier Laget

48 Stunden Neukölln

Hier notre déambulation a été interrompu par la pluie. De tous ce qu’on a vu, je vous recommande Hope. la performance d’un groupe d’artistes de Barcelone, Berlin et Sofia, qui vivent pendant 48 heures dans une des salles de l’Alte Kindl-Brauerei. Dit comme ça on envie de dire « bof bof, bon, ok » mais allez-y, vous direz autre chose.

paradis A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le paradis

Dimanche. On aimait trop l’assassin ou pas assez? L’écriture de notre polar était dans une phase critique. Il nous fallait nous concentrer à fond, et les percussions permanentes des cariocas du Karneval der Kulturen n’aidaient pas, On est parti chercher des contrées plus propices, au fin fond de Neukölln. A Rixdorf. un Bar sans nom au milieu d’une petite place. On se serait cru à Berlin dans les années 80. Le ciel était bleu, la température orange, les arbres bruissaient vertement. On a réglé son compte à notre assassin.
On ne trouve ce genre d’endroit qu’à Berlin.

balcon A berlin - Photo copyright Didier Laget

Balcon plastifié

Il n’ya pas qu’à Kreuzberg que les balcons font le beau, à Neukölln aussi.

balcon-neukoelln A berlin - Photo copyright Didier Laget

Du monde au balcon

Premier balcon de cette année. Rien à dire de particulier, si ce n’est qu’il se trouve dans Neukölln et que la peluche d’Alf est posée là depuis tellement longtemps, sous les chutes de pluie, les chutes d’hommes, les chutes de neige, qu’elle ne doit pas sentir la rose.

croissants A berlin - Photo copyright Didier Laget

Croissanterie à Neukölln

Vous connaissez sans doute ce moment. C’est dimanche matin, dehors l’air est immobile tellement il fait froid et le soleil brille derrière une couche de givre. Pour être aimable vous offrez d’aller chercher des croissant.

Le ciel de Berlin A berlin - Photo copyright Didier Laget

Pas Krass du tout

Ce dimanches matins, malgré le soleil, le ciel bleu, la Karl-Marx Straße est vide. Je vais faire quelques photos vers le Körnerpark. A part une maman poussant un landau sur le trottoir, je ne croise personne. Derrière moi, j’entends une voiture, où plutôt j’entends les « prout prout » qui sortent de ses haut-parleurs dans le coffre. Il joue la musique tellement fort qu’il risque d’exploser son pare-brise. Je me retourne pour voir ce que c’est, une grosse bagnole gris métallisée, elle roule sur la file de gauche, pas très vite. Je me retourne de nouveau, mes lunettes, dont les branches étaient glissées dans mes cheveux, tombent. C’est pas la première fois que ça m’arrive. Elles sont rouges, très visibles sur l’asphalte noir et jamais rien n’est arrivée.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Heroes

Au niveau du café, je suis assez borné, je ne suis pas souple du tout, je suis rigide et obtus. J’aime l’expresso italien, c’est tout. Alors, imaginez l’angoisse qui m’a étreint quand je poussais la porte de Heroes, qui annonce « expresso 1€ »

Antoine-Villoutreix

Berlin Oh oh oh oh Oh

Berlin Oh oh oh Oh. J’ai écouté cette chanson une fois et paf (ou pouf ) elle s’est mise en boucle dans ma tête. Berlin Oh oh oh Oh. Son titre, c’est Berlin, pas Berlin Oh oh oh Oh. Berlin Oh oh oh Oh, c’est dans le refrain. Antoine Villoutreix l’a composée. Il la chantait à la Galerie Total à Neukölln. Depuis peu il a aussi mis en ligne un remix de cette chanson qui me plait bien.

Total-Neukoelln A berlin - Photo copyright Didier Laget

Total Neukölln

Je suis passé à la galerie Total pour voir le travail de Lake. Je n’ai pas vu grand-chose. La galerie était en travaux, car demain c’est son premier anniversaire, et, cela doit rester entre nous, demain 30 mai, grosse fête à partir de 20 heures. À voir, à boire, à écouter.

Grabstein-a-Neukoelln A berlin - Photo copyright Didier Laget

Grabstein à Neukölln

Je croyais naïvement que quand on est mort on n’a plus de problème de logement. Pourtant, après vingt ans dans la fosse, on se retrouve SDF. Et les pierres tombales à moins qu’elles ne soient réclamées sont détruites.