La bonne Fraise

fraise A berlin - Photo copyright Didier Laget
La bombe atomique a détraqué le temps dans les années soixante. Et comme si cela ne suffisait pas, de nos jours, le réchauffement climatique nous menace. Mais ça, la fraise allemande, elle, s’en fou. La fraise allemande s’éclate.


Cette année, les fraises produites dans la région du Brandebourg, sont absolument plus goûteuses, parfumées, charnues, belles et sucrées que leurs collègues du sud de l’Europe. Un petit goût rustique de fraise des bois. Plus de soleil et plus de chaleur donc plus de plaisir.
Et que deviennent ces fraises ?
Elles finissent dans des Mai Bowle. Goûtons donc des bowles gustativement supérieurs aux années précédentes.
Elles finissent en salade. Dans l’incroyable salade du café Blumberg, à Kreuzberg, construite autour d’un mélange d’asperges de Beelitz froides et cuites al dente, et de tranche de fraises. Un voile de fraîcheur suspendu au dessus de l’acidité sucré des fraises et de la microscopique pointe d’amertume de l’asperge.
Elles finissent bien… En général.
fraise-tagada A berlin - Photo copyright Didier Laget
A propos, comme on dit en Allemand, saviez vous que cette année, en France on fête les les 40 ans des Fraises Tagada ?
Ici on s’en fout, ça a beau être la saison des fraises, le petit Mutze rose hyper sucré, on l’appelle Primavera et non pas Tagada Erdbeere comme il se devrait. Pourtant Fraises Tagada, c’est plus marrant que Primavera.
Ok, Gummibärchen, c’est plus drôle qu’Ours d’or.
Ca fait un point partout.
N’empèche !

2 réponses

  1. la fraise de brandebourg plus sucrée que la garriguette , la rascasse de la Spree meilleure pour la bouillabaisse …. et pourquoi pas des vélos berlinois à une seule roue ?????? la honte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,