Le scandale des Gummibärchen

Gummibaerchen A berlin - Photo copyright Didier Laget
Je dévore compulsivement les Gummibärchen – les petits ours Haribo en gélatine de vache folle. Je n’ai jamais pu identifier à quoi ils sont parfumés, mais j’ai pourtant mes préférés. Les ours orange. Et je suis toujours frustré quand il n’y en a plus. “Quoi! j’ai déjà fini? Mais je viens à peine de commencer”. Et encore plus frustré quand je me rends compte que Paula (10 ans) a toujours devant elle une petite pyramide d’ours rouges. Après une étude très poussée, je viens de découvrir pourquoi je finis toujours le premier mes Gummibärchen.


Gummibaerchen A berlin - Photo copyright Didier Laget
J’ai acheté un paquet de Gummibärchen et j’ai compté les ours. Le résultat est effrayant ! Tandis que nos sociétés libérales avancées parlent de parités, je découvre qu’il n’y a pas un nombre égal d’ours de différentes couleurs dans les sachets.
Rouge 29
Vert 19
Jaunes 17
Orange 16
Transparent 11
Le monde entier s’attendri sur Knut mais c’est l’arbre qui cache la forêt, car pendant qu’il fait la une de Vanity Fair, qu’il a son blog et son podcast on nous vends des sacs d’ours où il y a presque deux fois plus de rouges que de transparents.
Quelle injustice ! Pourquoi tant de mépris envers les ours pas rouges ?
Que faire ? Une bourse d’échange ? Se remettre à fumer ? Mâcher des briques ?

16 réponses

  1. Moi j´ai meme acheté des petites boucles d´oreilles en Gummibärchen au Flohmarkt de Boxhagenerplatz…
    on dirait des vrais!
    Mais j´ai choisit vert et transparent. Bien que les rouges soient mes preferés..

  2. J’hésitais sur les glaces de Falkensteinstr, en fait c’est décidé, je file chez le turc m’acheter des gummibärchen…
    Merci!!

  3. Pour être absolument certain qu’il y a tromperie, il faudrait réitérer le test sur plusieurs paquets.
    si les résultats restent les même, je propose que l’on saisisse UFC Que Choisir pour intenter une action en juste contre la firme.
    Non à la spoliation des ours Orange !!!!

  4. J’étais recemment en vacances à Berlin; d’ailleurs, j’ai adoré cette ville à l’ambiance si particulière!! Sur Unter den Linden, dans une très grande librairie pour touristes, ils vendaient des « Ampelmännchen » en gélatine; Y avait-il autant de rouges que de verts?

  5. Nous rentrons juste de BERLIN, et nous sommes encore sous le charme!
    8 jours n’ont pas suffit pour tout voir, il faudra donc y revenir. Nous étions logés à Prenzlauer Berg et avons loué des vélos au Kulturbrauerei à Berlin on Bike. Nous sommes allés en vélo jusqu’à Postdam via le jardin Botanique et Wannsee.
    Avec ton site que nous avons beaucoup apprécié nous prolongeons un peu les vacances.
    Peux-tu nous renseigner sur le pourquoi et le fonctionnement des kolonies? Aucun guide n’en parle alors que c’est typique et superbe.
    Amicalement
    Gérard & Jean Paul

  6. Mon fils qui a grandi aux nounours, habite Berlin et je lui rends régulièrement visite , avant peut être d’y passer ma retraite ?
    Recette du nounours magique: tremper, le soir , un nounours dans un verre d’eau froide…le laisser tranquillement barbotter toute la nuit….
    si la fée passe , une surprise vous attend au matin!

  7. Euh tu te trompe car il ya du rouge et du rose, a la fraise et a la framboise.
    Tes préféré sont a l’orange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les