A vélo dans Berlin

monocycle A berlin - Photo copyright Didier Laget En vélo, je me fais doubler par tout les cyclistes, jeunes, vieux, hommes, femmes, mamans avec un bébé devant le guidon, un énorme sac à dos et tirant une remorque avec un autre bébé et quelques kilos de courses (lait, bières, briquettes pour le chauffage, oranges bio…). Mais me faire doubler par un type qui a une roue de moins que moi, c’est la honte !
J’ai honte.


Il est certain que je ne pouvais pas, faire le point, prendre la photo et pédaler aussi vite que lui, mais j’ai honte quand même. D’ailleurs le point, je l’ai même pas fait!
Ode à mon vélo,
Bike Polo,
Dynamo,
Mon petit vélo.

7 réponses

  1. @ Philippe M Pour passer en mode autofocus, il faut que je lâche le guidon et que je mette mes lunettes. Si je ne tombe pas, cela laisse suffisamment de temps à mon sujet pour disparaitre.

  2. Excellent ! Ah Berlin… toujours aussi étonnante !!
    P.S. : vue la tenue vestimentaire de l’homme à une roue, faut-il en déduire qu’il fait déjà plus chaud à Berlin que chez nous ??? (où on se gèle et on hésite à remettre un p’tit coup de chauffage ?? si ! si !)

  3. un vélo à une roue … et pourquoi pas des rascasses dans la SPREE et des oliviers à HAMBOURG … hein ! pourquoi pas ?

  4. c’est marrant, ce même gars, au vélo unijambiste, je l’ai doublé avec mes deux roues, il n’y a pas très longtemps… Et d’ailleurs, l’homme est aussi impressionant que le vélo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec