Dynamo

dynamo A berlin - Photo copyright Didier Laget Super fêtes chez des amis à 30mn de vélo de la maison. Il fait nuit. Et bien que le véritable Berlinois au lait cru roule sans éclairage et malgré mon désir d’intégration, j’allume mes feux. Les 30 min passent à 45 min. Les 15 min supplémentaires étant dues au freinage que la dynamo exerce en appuyant comme une brute sur ma roue arrière. Et avec le bruit qu’elle fait, je réveille tout Kreuzberg.
Alors, quand mon vélo sera grand je lui achèterai une dynamo placée dans le moyeu de la roue avant. Je ne savais même pas que ça existait. Maintenant, je le sais.

4 réponses

  1. Haha, moi j’ai ça sur mon vélo, c’est le pied!
    Cela dit, j’ai de moins en moins besoin de mon phare: non, ça n’est pas parce que je m’intègre et je circule sans phare, c’est juste que je suis épatée de voir à quelle heure se couche le soleil à Berlin!

  2. Joli billet qui en raconte plus qu’il n’y parait sur Berlin. Une dynamo bruyante, ça me rappelle quand je rentrais en vélo du collège, oui en Franche-comté à 17h en hiver, il fait nuit aussi.

  3. tout d’abord petit message pour vous dire que je trouve votre blog super sympa 🙂
    en ce qui concerne le problème de dynamo ça me rappelle mes galères de vélo sur le chemin du retour le soir à la rochelle .je vous donne mon astuce acheter une lampe pour velo qui fonctionne sans pile c’est un systeme de dynamo que l’on remonte à la main comme une manivelle et en remontant une minute on a une heure de lumiere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evolution Covid-19 à BerlinPhoto Didier Laget

S’informer sur le Covid-19 à Berlin

Voici une liste de sources fiables concernant la situation de la pendémie de coronavirus à Berlin. Je sais bien qu’en ce moment,la méfiance est à la mode, et que la notion de fiabilité sera discutée, mais je fais, malgré tout,

Mon Berlin - Bernard THomasson

Bernard Thomasson offre son Berlin

Chers amis berlinois francophones autoconfinés. Je vous écris de mon confinement perso, pour vous annoncer une bonne nouvelle qui vous changera de Netflix. Bernard Thomasson, gastronome et écrivain ou écrivain gastronome, a décidé de nous faire cadeau de son livre

save-club-culture-berlin

Les clubs berlinois, chez vous.

Pour soutenir les clubs berlinois et ne pas sombrer dans la déprime, connectez-vous à unitedwestream.berlin, et dansez jusqu’au bout du virus. Pour 10, 20, ou 30 Euros par mois, vous rentrez au Berghain sans faire la queue, vous shakez vos

Le Covid à Berlin, Photo Didier Laget

Covid-19 à Berlin

Je n’aurai jamais imaginé vivre une crise pareille, le coup du Coronavirus qui menace la planète, c’est tellement énorme que beaucoup n’y croient pas et disent beaucoup de conneries, sans doute parce qu’ils ont trop bingé, se tapant à la