Mon petit vélo

velo-enfant-A berlin - Photo copyright Didier Laget
Ce n’est pas parce que je suis petit, que j’ai un petit vélo en bois sans pédales qu’on doit me le piquer. Alors, je l’attache avec une grosse chaîne… Parce que j’y suis attaché moi!

5 réponses

  1. Vu le prix de ces petites merveilles, il faut les comprendre….A Paris c’est encore pire:je les ai vu à 170 euros dans une boutique prés du jardin des Plantes!!!

  2. Bravo pour ce blog que je viens de découvrir par le plus grand des hasards!
    J’ ai découvert Berlin l’ été dernier pour la Finale. C’ était sensas je comptais rester une semaine, j’ ai prolongé de 2! Quelle capitale alors, unique en son genre et tellement facile d’ accès! Paris est beaucoup plus compliquée.
    J’ adore les photos du blog, j’ ai tellement vibré en visitant certains endroits comme le Chek point Charlie! Mince, quand on y pense, c’ était le point stratétique qui a tenu est- ouest en haleine pendant la Guerre Froide, non? « you are leaving the american sector now », bouah!
    Et tous les superbes quartiers! Enfin j’ adore et j’ y retourne à Pâque 2007, lorsque l’ hiver sera fini;-)))

  3. Tip: ne pas laisser son vélo deux jours dehors dans Kreuzberg (même attaché). Mon vélo pourrave acheté aux puces ne rentrera plus jamais à la maison (j’ai beau l’attendre…). Kreuzberg je t’aime. (et aussi pour m’y être faite agressée par une bande de 8 enfants de …7 ans!!!!Tip 2: pour se défendre, leur gueuler dessus en français)

  4. bonjour je viens cet été avec mon vélo pour une semaine à Berlin et j’aimerai que les cyclistes « berlinois » me donnent des idées de randonnées touristiques et cyclistes à faire ABSOLUMENT!! Merci beaucoup Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les