Das Heimweh, le hareng, les pommes de terre et les cornichons

Hareng Pomme Cornichon - Photo Didier LagetJe suis de retour à Berlin, après plusieurs mois pendant lesquels l’Heimweh s’installait en moi. Alors s’il est vrai que je suis rapidement nostalgique de Berlin dès que je m’éloigne un peu, cette fois-ci, c’était plus que de la nostalgie, c’était un manque très puissant.

Hier soir tout rentra dans l’ordre, je demandais au chauffeur du Bus 109 “Einmal AB bitte”, descendais une station avant de l’U7, histoire de tirer mon Rollkoffer entre l’écorce tombée des platanes et d’entendre ses roues sur les pavés, je traversais mon Hinterhof en soulevant ma valise pour que ces mêmes roues ne troublent pas son équilibre sonore; le vent qui remue les branches des érables, un merle et un mérou qui discutent biodiversité et un bébé qui pleure…

Il était tard, j’avais faim. Je mangeais un filet de hareng, des pommes de terre à l’eau, de gros Cornichons et de fines rondelles d’oignons.

J’en avais presque les larmes aux yeux.

Das Heimweh war weg.

Maintenant, je me demande qui je suis, pas Allemand mais plus Français.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,