Linda et les matjes

linda A berlin - Photo copyright Didier Laget
Ma grand-mère ne parlait jamais de pâtes, mais de nouilles. Lasagnes, linguines, tagliatelles, farfales, pour elle c’était des nouilles. Je me suis dit que c’est parce que ce n’était pas sa culture. En Auvergne on mangeait des choux, des carottes, et des patates. Et bien toutes les patates étaient des patates. Belle de Fontenay, Roseval, Bintje, Charlotte, Rate ou Pompadour, c’étaient des patates. C’est peut-être, car l’Auvergne est plus un plateau de fromages qu’un plat de frites. L’Allemagne est le grand pays des pommes de terres et justement aujourd’hui c’est mercredi, le jour des recettes typiquement berlinoises.


Linda est une petite pomme de terre à la chair sucrée qui tient bien la cuisson dans l’eau bouillante.
Les matjes sont de jeunes harengs qui doivent regorger d’oméga 3, c’est dire qu’ils sont bons pour la santé, mais pas que, ils sont bon aussi pour le goût. Pour ma recette, je travaille avec 250 g. de matjes conservé dans de l’huile. Je jette l’huile.
Couper les Matjes en tranches
Émincer un oignon
Écraser une petite gousse d’ail
Jeter l’ensemble dans un saladier
Raper une pomme fruit au dessus de la salade
Une cuillère à café de moutarde, plutôt du genre Maille
Un trait de vinaigre de Framboise
Un trait de jus d’orange
Une cuillère à café de miel
Une pointe de couteau de curry en poudre.
Ajouter un demi pots de yaourt nature (le gros modèle allemand habituel)
Mélanger et laisser mariner au moins deux heures. Idéalement une nuit entière.
Faire cuire les pommes de terres dans de l’eau bouillante ou à la vapeur.
Avant de servir saupoudrer d’Aneth ou de Persil.
Manger, accompagné d’une bonne bière ou pourquoi pas d’un muscadet.
Oui, pouquoi pas?

 

La dernière version de ce billet, se trouve ici : Linda, la pomme de terre du bonheur 

3 réponses

  1. merci de faire l’apologie de la pomme de terre et; surtout du hareng !
    quel beau et bon poisson , trop méconnu , peu apprécié , tu sais que quand j’était petit dans le nord oui tu le sais ), on le mangeait sous toutes ses formes : marrinés (roolmops) , fumés , en salade , chaud avec une patate …..
    merci encore de le sublimer

  2. le hareng est le poisson « d’argent » de la mer du nord , mais le rouget est le poisson « rouge » de la » méditerrranée..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le