Neuenationalgalerie

neuenationalgalerie
Petite arnaque à la Neuenationalgalerie. L’affiche annonçait l « Art excitant du XXe siècle » du 8/11/2007 au 8/6/2008. Le ciel disait, aujourd’hui je vous pourris la vie, on s’est dit « Allons voir l’art excitant du XXe siècle, pour quoi attendre le dernier moment pour y aller » et on y est allé. Aurions-nous dû?


On paye, on descend au sous-sol et… On cherche la sale.
Ici? Non.
Là? Non.
On avise un guide.
– Bonjour, on cherche l’exposition l' »Art excitant du XXe siècle.
– Ah, je sais pas, vous êtes sûr que c’est en ce moment?
On répond en montrant le flyer.
Le guide appelle un collègue avec son talky-walky.
– Bon ben ,c’est ça.
– C’est quoi?
– Vous y êtes.
– Heu, il doit y avoir erreur, parce que ça c’est la collection permanente, on s’attendait à voir autre chose.
– Ben non.
En conclusion. A l’ouest rien de nouveau. Bien sûr, on a revu avec plaisir les toiles superbes d’Otto Dix, Kirchner et Schmidt-Rottluff. Mais si j’aurai su j’aurai pas v’nu, j’aurais peut être était voir autre chose. On est reparti en se demandant pourquoi l’expo permanente avait un titre, une date de début et une date de fin et pourquoi elle est classée dans les expositions temporaires sur le site de la Neuenationalgalerie?
Toutes ces questions, me duele la cabessa.

6 réponses

  1. En fait, il faudrait plutôt se plaindre de ce que la collection permanente disparaisse pendant les expositions.
    Le touriste non-averti pourrait être lui très déçu de ne pas avoir accès à la collection permanente le temps d’une exposition (die schönsten Franzosen, c’était bien, d’accord, mais pourquoi mettre au placard pendant ce temps ce qui fait la particularité de cette galerie d’art moderne!!)

  2. C’est étrange, cette histoire! Et à la fin de « l’expo » ils démontent la collection permanente??
    Pfff, chaque fois que je laisse un commentaire je dois retaper toutes mes informations personnelles, même si je clique toujours sur « mémoriser mes infos »! 🙁

  3. Il devait y avoir un livret explicatif qui éclairait tout, à savoir comment voir différemment les mêmes oeuvres, mais qui n’était pas encore arrivé au musée, ou arrivé mais pas distribué.
    Lol

  4. @JvH Je sais, c’est fatiguant, j’ai prévu de faire une mise à jour de mon système de blog, mais c’est long et compliqué alors je procrastine…

  5. En fait, je crois que c’était la collection permanente mais exposée différemment et avec quelques oeuvres prêtées par d’autres musées. Subtil hein… En revanche, je vous conseille l’expo (vraiment temporaire cette fois) de la Biennale, au même endroit.

  6. Je me suis fait avoir dans l’autre sens cet été. Je voulais voir les collections du musée, et je me suis retrouvée à visiter l’expo sur le 19e français. Si je viens à Berlin c’est pour voir l’équivalent du musée d’Orsay, merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,