A berlin - Photo copyright Didier Laget

Yaam, mellow dimanche

En face de l’Ostbahnhof, le bout du mur. Graffs multicolores. Dans le bout du mur une porte entrouverte. C’est Yaam, on entre. Riddim.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Barcomi’s

Voir Venise et mourir serait le top! Moi je dis « Se balader le dimanche matin dans Kreuzberg au mois d’aout » c’est top. Et je le fais. Cette expérience unique ne peut -être décrite et je pleins les milliards de terriens qui ne l’auront pas vécu.

Tatort à Berlin

Pendant l’Euro 2008, le moindre bar, le plus petit imbiss avait sorti la TV. Dans ma cantine, elle est toujours dehors. Les tables sont sur le trottoir, les gens sont assis à table, et regardent Tatort en mangeant des maultaschen. On entend les dialogues flotter entre la sonnette des vélos qui passent et les « zahlen bitte ! »

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Café Cream

Pourquoi aller au café Cream? Pour boire un bon café et manger une part d’un gâteau aux carottes qui ferait bien concurrence à celui de Lenzig. Pas franchement l’endroit pour écrire autre chose que des cartes postales, les tables ont presque la taille parisienne, mais quand les bars les plus branchés du quartier sont complets, la bonne ambiance et la déco sobre font qu’on y court (comme disent les magazines féminins.)

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le cacao de Goldmarie

Un chocolat chaud, avec un nuage de crème fraîche saupoudrée de cacao en poudre. La tasse est chaude, cela tombe bien parce qu’après une heure de vélo, on ne sent plus nos doigts. Nos joues sont rouges. Spectacle capillaire, après avoir ôté nos bonnets, c’est plus une coiffure sur nos têtes, mais un tas de cheveux hirsutes.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Café am Engelbecken dans Kreuzberg

Aller prendre un pot au Café am Engelbecken, c’est comme aller chez votre tante Isidora, qui a recouvert les murs de son salon avec un papier à motifs bien lourds et oppressant. Elle achète ses meubles dans les vide-greniers, mais comme elle n’aime pas la routine, chaque fauteuil est unique et surtout recouvert de velours fleuris qui fait éternuer.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Café Lenzig

On était parti au marché aux puces de Schöneberg mais après avoir pédalé pendant trois heures face au vent on a réalisé qu’on s’était trompé de jour. Que faire pour noyer notre dépit sinon boire un Milchcafé et dévorer un gâteau. De l’autre côté de la rue un café nous tend les bras, le Café Lenzig.
« Tu as déjà vu un café tendre les bras? »
« Non, on doit être en hypoglycémie »

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Late machiatto chez Primo

En prenant un expresso, (attention demandez un expresso, pas un café), dans les bars de Berlin, on est quasiment certain d’avoir un bon café. Les percolateurs sont bien réglés, nettoyés et le café, sans être systématiquement Zegafredo ou Lavazza, est bon. Tellement bon que j’ai même essayé le café au lait. Après plusieurs essais, j’ai l’impression que c’est les Berlinois qui ont inventé le Late Machiato, le capucino ou le Milch-café.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Cafe Zitrone à Kreuzberg

En ce moment, la rue de Dieffenbachstrsse à Kreuzberg est très agréable. Elle est protégée de la canicule par de volumineux platanes et les les grands trottoirs sur lesquels de nombreux bars étalent leurs terrasses lui donnent des airs de ville de Provence.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Isabel, glacier à Kreuzberg

Paula, presque neuf ans, est spécialiste en glaces, elle a testé tous les glaciers de Kreuzberg. Et son jugement est sans appel, le meilleur est Isabel.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Cafe Rizz, un bar à Kreuzberg

Le café Rizz est un très vieux bar de Kreuzberg, créé autour de 1820 comme l’attestent les quelques photos en noir et blanc du menu.