Le suicide de Vivaldi

Bar-25 A berlin - Photo copyright Didier Laget Il fut un temps où le temps n’était pas un sujet de discussion. En hiver il neigeait. L’automne, roux, était éclairé d’un soleil de miel. Au, printemps, clair comme un Polaroid, on tombait amoureux et l’été le soleil brillait dans un ciel magnifique.


On l’a oublié depuis, mais en juillet, les gens vivaient dehors. Ils passaient les week-ends ensemble, le long de la Spree, ou du Landwehrkanal. Sans pull, sans parapluie, sans bottes.
D’un autre côté, maintenant c’est plus simple, au lieu de quatre saisons, il n’y en a plus qu’une, de janvier au mois de décembre, c’est l’automne. 24/24. C’est plus facile à mémoriser.
Pour ceux qui n’ont pas connu ce temps où les gens étaient contents en été, voici un petit clip estival produit par le Bar 25.

2 réponses

  1. didier
    je compatis à ton humeur melancolique , liée au temps pourri …. ceci dit , je te remercie d’avoir pensé à moi en posant ta vespa devant le mur .
    ps : encore bravo pour tes photos (qui méritaient un plus grand cadre )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,