Jus d’oranges et tergiversations

orange A berlin - Photo copyright Didier Laget A Berlin, l’hiver a quand même des côtés sympas, l’emmitouflage, les rues silencieuses, les bonshommes de neige, le ski de fond à Tempelhof, le ski alpin au Viktoriapark ou au Teufelsberg, le patin à glace sur le Müggelsee, et les jus d’orange.


Car dame nature fait bien les choses, elle s’est arrangée pour que les oranges soient délicieuses pendant l’hiver européen. Et je ne sais pas pour vous, mais pour nous, c’est jus d’orange fraîchement pressé tous les matins. Elles viennent du Markthalle de Kreuzberg, de Satichi ou même d’Edeka, elles ne sont pas chères, sucrées, juteuses et quand on les boit, on sent toutes les vitamines C qui se précipitent dans notre corps pour lui faire du bien. Je clorai ce chapitre en vous posant la question « Et vous, buvez-vous du jus d’orange fraîchement pressé le matin? » Ce qui me permettra, entre autre, de conjuguer le verbe Clore au futur simple pour la première fois de ma vie – ce qui, dit on sur les bords du Landwehrkanal, porte bonheur. ( j’ai beau habiter à coté, chaque fois que je veux écrire Landwehrkanal ou Admiralbrücke, je dois regarder dans le dico. Je n’arrive pas à mémoriser ces noms. C’est comme Zwischenraumzahnbürste, je n’y arrive pas non plus, c’est d’ailleurs pour ça que je n’écris jamais de billet sur ce dernier sujet.
Retour au sujet initial : avez vous déjà bu du jus d’oranges de Majorque? Non? Vous devriez, vous verriez tous les superlatifs qui vous viendraient à l’esprit, car en plus des vitamines C l’orange de Majorque, stimule la production de superlatifs, c’est trop cool non? Über Geil und Voll Krass.
Et vous, avez-vous déjà conjugué Clore au future simple ?
Et tergiverser, à la deuxième personne du pluriel du passé antérieur?
– vous eûtes tergiversé.

9 réponses

  1. Je dirais presque bravo pour la conjugaison, mais il se trouve que tu as conjugué le verbe clore au conditionnel présent (je clorais) et non au futur simple (je clorai)…
    Par contre pour tergiverser, BRAVO.

  2. En ce qui concerne la promotion du « jus d’oranges quotidien », je vous conseille le délicieux livre de Sylvain Mazas (français berlinois) : « Dieses Buch sollte mir gestatten, den Konflikt in Nah-Ost zu lösen, mein Diplom zu kriegen und eine Frau zu finden » 🙂

  3. Étant donné qu’on parle conjugaison et d’orthographe, je me permets quelques corrections :
    – « tout les matins » –> « tous les matins »
    – « Je clorais » –> « Je clorai »
    – « jus d’orange fraîchement pressées » –> « jus d’orange fraîchement pressé »
    – « tout les superlatif » –> « tous les superlatifs »
    – « au future simple » –> « au futur simple »

  4. Un blog se juge à ses billets et aussi à la qualité de ses lecteurs. Je dois dire qu’ici on est dans le haut de gamme 🙂
    Merci pour les corrections.
    J’ai quitté l’école après le cours préparatoire pour travailler à la mine de Messeix.

  5. et oui , comme moi vous faisiez partie des CPF : chance pour la france ; mais nos parents ont preferés nous envoyer à la mine . Douai et Knok le Zout en ce qui me concerne et Messeix pour vous . Je vous excuse donc .

  6. et les Ritter Sport,
    ok ce n’est pas de la vitamine…
    mais quels effets que ces petits carrés de bonheur aux multiples saveurs!!!
    A quand un post sur les mythiques tablettes allemandes (je dois avoir la nostalgie de séjours anciens en Allemagne, moi…)

  7. Elle est où cette mine de Messeix ? En Pologne , en chine ou au chili ? en tout cas tu reviens de loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Da Hotel, bar in Berlin Photo Didier Laget

Das Hotel ferme

Das Hotel, le plus beau bar du monde, le bar de Berlin le plus joyeux, le plus éclectique, le plus ibérique, le plus botaniuqe, le bar le plus drôle… Ferme! J’aurais tant aimé y boire un dernier verre de Cava

feu d'artfice du nouvel an à Berlin

Feu d’artifice du nouvel an à Berlin en 2020

Pas de feu d’artifice à la porte de Brandenburg, à l’Europa-Center à Charlottenburg ou à la Zitadelle Spandau et vous habitez dans une des 56 Böllerverbotszonen de Berlin. Pas de panique, je vous offre 4 feux d’artifice du nouvel an