Onigri et Bento Box Berlinoise

A berlin - Photo copyright Didier Laget Une algue nori enveloppe un épais triangle de riz fourré avec des shitakés et de l’ Okaïdo. Je mors dedans. C’est bon. C’était le premier onigri de toute ma vie.


Mon deuxième onigri est fourré avec de la viande de boeuf parfumée à la sauce Teriaky. C’est bon aussi. Pourquoi n’en pris je que deux?
Pour les trouver il faut descendre dans la station de métro U8 Schönleinstraße. Vous trouverez sur le quai une minuscule boutique Rice Up. C’est là.
Les graphismes du sachet sont bien, le sachet, lui, n’est pas évident à ouvrir la première fois (il y a même un mode d’emploi pour ça), les parfums sont variés, leurs onigris sont bios, sans gluten et sans lactose, le prix est de 2,50€ pièce. 2 onigris accompagné d’une soupe Miso font un petit diner léger.
A berlin - Photo copyright Didier Laget

J’ai aussi essayé de les transporter. J’ai fait un essai avec une Brotdose de format traditionnel et n’ai pu en mettre qu’un sans briser un coin. Avec une boîte en plastique plus grande, j’en serrais quatre qui se brisaient aussi. Après ce traitement, ils sont moins pratiques à manger car le riz se désolidarise et l’algue a du mal a tout contenir.
Pfff, je croisqu’on peut dire qu’on a pas une vie facile 🙂

A berlin - Photo copyright Didier Laget

2 réponses

  1. Hmmmm, cela a l’air très bon. Tu en as de la chance.
    Question de mon épouse : y a-t-il de l’arachide à l’intrieur ?
    Au fait, autre question, est-ce que l’adresse email apparaît dans le commentaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec