Dans la forêt

<img src="https://aberlin.fr/wp-content/uploads/foret-IMG_0426.jpg" alt="A berlin - Photo copyright Didier Laget " width="800" height="534" class="aligncenter size-full wp-image-5018" />

Pas un bruit de moteur, pas une voiture, l’air vibre du chant stridulent de l’Elster cocasse, du jacassement agacé d’une famille de Gimpels de Mecklenburg-Vorpommern, du roucoulement de deux Tauben mit Erbsen volubiles, le vent balaye la crête des arbres dans un lent va et vient, une gerbille malarmé escalade le tronc scindé par la foudre d’un Eiche centenaire. C’est une forêt. En plein Berlin, entre une ligne de S-bahn, un gazomètre et la mairie de Schöneberg.

Une des nombreux petits bois qui poussent un peu partout dans Berlin, et que la ville protège. C’est aussi une des raisons pour laquelle j’aime Berlin.

Mais dépêchons-nous d’en profiter avant que les nouveaux maîtres CDU ne décident qu’à leur place on devrait construire des immeubles de luxe ou un autre shopping center de luxe.

Le Deutsches Technikmuseum au dessus des arbres.
A berlin - Photo copyright Didier Laget

La tour de Renzo Piano sur la Potsdamer Platz
A berlin - Photo copyright Didier Laget

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,