Voiture vole (suite)

Jurgen-Ostarhild A berlin - Photo copyright Didier Laget
Une voiture dont le frein à main a lâché est tombée du parking aérien où elle était garée, faisant une chute de plus de 60m pour s’écraser au milieu de la Potsdamer Platz, blessant un pigeon au passage. On voit de ces choses de nos jours.
[ Mise à jour ] Comme ce billet a provoqué pas mal de discussions, je me sens obligé de préciser une chose ou deux : C’était de l’art.


Jurgen-Ostarhild A berlin - Photo copyright Didier Laget
Voici l’indispensable argument permettant d’apprécier l’oeuvre à sa juste valeur:
L’artiste allemand Jurgen Ostarhild considère que la voiture est le symbole du caractère incertain problématique de notre société de consommation. À cause d’un rythme de vie très rapide et notre besoin de développement technique augmentant, nous courrons vers le danger, d’où l’allégorie de cette voiture qui s’écrase absolument.
J’étais incapable de traduire le texte originel, car je ne le comprenais pas, mais ce qui me rassure c’est que les amis Allemands à qui j’ai demandé de le traduire, ne sont pas certains, eux non plus, d’avoir compris.
Donc c’est de l’art, avec un message. Mais ce qui m’a gêné c’est que l' »oeuvre » était accompagnée d’un numéro de téléphone, celui d’un site de partage de vidéos, qu’il fallait appeler pour recevoir des vidéos de l’installation sur son téléphone mobile. Ça brouille le message non?
Jurgen-Ostarhild A berlin - Photo copyright Didier Laget
Intéressant, un autre artiste a fait un travail similaire, intitulé « Short Cut« . Mais sa voiture et sa caravane ne tombent pas du ciel, elles sont censées sortir de terre, évoquant l’exploration de régions inexplorées dans une époque de globalisation.
Pour info, voici l’argumentation de Jurgen Ostarhild en VO.
Für Ostarhild ist das Auto ein Symbol für die Fragwürdigkeit unseres Konsumsystems. « Durch die Schnelllebigkeit, den geforderten technischen Fortschritt, die immer schnellere Entwicklung laufen wir Gefahr – wie dieses sinnbildliche Auto – total abzustürzen », so der Künstler.
IL y a quelques mois, la Potsdamer Platz avait été visité par les Monitor People.

4 réponses

  1. 😎
    Un post qui m’a fait sourire ce matin! J’ai presque faillit y croire. Une pensée pour le Pigeon… ha ha ah!
    Je viens régulièrement et j’aime bien ton blog.

  2. moi ossi ji et cru tro bien fais felisitation tro bien fais ton bog j’ador o debu je suis rester avec la bouche ouverte mais aprer je les fermer mdr
    mercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,