Pallas Bunker

pallas-bunker A berlin - Photo copyright Didier Laget
On associe souvent Wim Wenders au Siegessäule. Dans Les Ailes du désir, c’est la colonne avec un ange, du sommet de laquelle Bruno Ganz écoute les pensées des gens. Il existe à Berlin, un autre endroit tout aussi emblématique, mais bien moins “joli” ou connu, c’est le Pallas Bunker dans Shoeneberg.


C’est le bunker que visite Peter Falk, où il fait des portraits au fusain en attendant de tourner. Il se trouve dans Pallas Strasse.
Cet énorme cube de béton a été construit en 1943 par des travailleurs forcés russes, après la guerre les Alliés ne réussissaient pas à le détruire. Il fut transformé en abri pour la sécurité civile, il pourrait abriter 5000 personnes. Dans les années 70, on l’a partiellement recouvert avec un immeuble de 514 appartements. Son nom est le Pallasseum, les gens l’appellent Sozialpalast. Ou le contraire. Un mélange urbain étonnant et brut que je préfère pourtant au futur déguisement du Palais de la République.
C’est triste, pendant que je rédige cette note j’apprends que Solveig Dommartin est décédée il y a trois semaines. Dans Les Ailes du désir elle était Marion, la trapéziste. Je présenterai le 20h, je dirais. ” Madame monsieur bonsoir, c’est au moment où la Berlinale bât son plein que nos apprenons la triste nouvelle…“

3 réponses

  1. Tes photos de Berlin sont très belle, bravo. Je n’ai connu cette ville que 3 jours pour un week-end prolongé mais j’avais été également été impressionné par les anciens bâtiments, autant les « laids » que les beaux, notamment l’ancien « palais du peuple » sur l’île des musées, dont les plaques cuivrées couvraient mal la décrépitude. Je ne sais pas s’il a été détruit depuis, mais je me souviens de manifestations pour le garder car les Berlinois de l’Est semblaient y être attachés.

  2. Ah, j’ai habité à 3 minutes de là. Je passais en dessous pour faire mon marché les samedis (Winterfeldmarkt).
    Très beau blogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le