Restaurant NoiQuattro à Südstern

noi-quattro-DSC_1302
Un nouveau restaurant a ouvert au début de l’année à l’angle de Südstern et de Lilianthalstraße dans Kreuzberg. NoiQuattro. Nouveau, seulement à Kreuzberg, puisque c’est l’annexe de celui qui est dans la Karl-Marx Allée depuis quatre ans. Il arrive, précédé d’une certaine réputation. On n’a pas pu résister, on a essayé.


Les salles sont très grandes, les murs blancs sont nus, le design est très minimal pour ne pas dire absent. Le doute nous a pris dès l’entrée, mais à peine passée la porte, on est accueilli chaleureusement et en italien. J’avais oublié de dire que c’est une trattoria qui propose une nouvelle cuisine italienne. On est en semaine et presque toutes les tables sont occupées. Le niveau sonore est élevé, finalement on est bien. La cuisine est ouverte sur la salle, on choisit une table nous permettant d’observer le spectacle.

Pendant qu’on lit le menu, on goûte un verre de Bardolino rosé très frais, sec et goulayant (3,30€ 0,20cl). Ça commence bien. Finalement, on a choisi un fromage de chèvre au chutney (7,10€). Il s’agit d’un chèvre frais entouré de bacon, passé à la poële, accompagné d’un beau chutney de pèche et d’une salade de mache à l’huile de noix. C’est très frais et goulayant aussi. Puis le garçon apporte un filet de sandre et un risotto au citron (12,60€). Le citron réveille le risotto et fait léviter le sandre dans la bouche. Comme on dit en Italie, « miamo miamo ». On a bu un verre de vin rouge Piceno (3,0€ 0,20cl) frais et gouleyant. La carte des vins couvre toutes les régions de l’Italie.
NoiQuattro n’est peut-être pas l’endroit pour déclarer sa flamme à son amoureuse à moins de vouloir lui crier, mais le bruit des conversations compense le petit manque d’âme. Les serveurs sont attentifs et très accueillant, la cuisine joyeuse, le rapport qualité/prix… frais et goulayant, alors on y retournera. La carte de la maison mère semble plus innovante, on arrive!
Trattoria Noi Quattro
Südstern 14
Berlin – Kreuzberg

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,