Padron, pas à la mode de Kreuzberg

Padrons A berlin - Photo copyright Didier Laget
4 fiers padrons jouant au 3 MousquetairesAvant, il y avait la cuvée du patron, maintenant on trouve aussi le piment du padron. Après ce superbe numéro de claquette sémantique, voici une recette hyper dure a réussir et pas typique de Kreuzberg du tout (pour une fois).


Il y a quelque temps dans un bar de Barcelone on goûte de délicieux petits piments, verts et doux, les Pimientos de Padrón. A notre retour à Berlin, j’en cherche partout (en même temps que je cherche du Brodo ai Funghi), Super Iberico n’en a pas. Alors poussant mes recherches dans les quartiers les plus éloignés je déboule chez Mitte Meer (à côté de l’Hamburger Bahnhof) ou j’en découvre, du frais et du congelé.
Padron-DSC_7580
Le padron fripé est moins fier

Comme c’est bon, en voici la recette.
1- Acheter des padrons
2 – Mettre de l’huile d’olive dans une poêle.
3 – Mettre les padrons dans la poêle
4 – Quand le padrons sont un peu bruns et fripés couper le feu
5 – Poser les padrons sur un papier pour absorber l’huile
6 – Saler abondamment avec du gros sel
7 – je vous laisse imaginer cette dernière étape
Merci Padron !
Attention tout de même, à la question « Est-ce qu’ils sont fort? » le garçon avait répondu « unos pican y otros no »
Et c’est vrai !
Mitte Meer
Gotlandstraße 8
10439 Berlin

5 réponses

  1. est-ce que ça se mange froid ou chaud ? j’ai fait un peu la même recette avec de gros poivrons rouges . C’est délicieux quand ils ont macéré dans l’huile d’olive et de l’ail écrasé et très froids

  2. Haaa, les pimientos del padron! J’adore! Merci pour le tuyau!
    J’ai vécu 5 ans a Barcelone, c’est chouette de savoir que l’on peut aussi en trouver a Berlin.

  3. moi je les trouve un peu amer , mais de toutes façon délicieux . cette amertume fait d’ailleurs leur spécialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,