Hamburger Bahnof – Schmerz

Hamburger-Bahnof A berlin - Photo copyright Didier Laget
Schmerz, l’expo réalisée en collaboration avec l’hôpital Charité fait très mal. On commence avec des moniteurs diffusant des vidéos de gens qui expriment la douleur ou la folie. Cette rumeur de gémissements cris et râles vous accompagne tout le long de la visite, puis on continue avec une armoire de pot de verre contenant des morceaux de corps malades, conservés dans du formol, face à un triptyque de Francis Bacon. Une vitrine expose des scalpels, seringues de diverses formes et tailles, outils de chirurgiens outils des salles d’opération.


Crucifixion A berlin - Photo copyright Didier Laget
Une salle montre les tentatives plus ou moins catholiques mais très détaillées qui ont été faites pour décrire la souffrance dans laquelle le Christ est mort. Ces études fumeuses par des prêtres du XVIII siècles qui mélangeaient la religion avec les pseudo-sciences tiennent parfois du voyeurisme. Si l’art doit toucher, c’est réussi.

L’expo se termine le 5 août.
Hamburger Bahnhof
Museum für Gegenwart
Invalidenstraße 50- 51
10557 Berlin
Entrée gratuite le jeudi, de 14h jusqu’à la fermeture, cela inclus les collection permanentes et Schmerz.
Pendant que j’y suis, un dernier conseil, évitez l’expo Dali à l’Aquadom, c’est cher et ça sert à rien. Allez plutôt voir Brassaï, c’est beau et il vous restera de l’argent pour acheter mon prochain bouquin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la