Le super espresso de la Rixbox

espresso A berlin - Photo copyright Didier Laget Je baladais des amis dans Neukölln, et voyais le quartier avec des yeux différents que quand j’y passe à toute berzingue sur mon Fahrrad, tandis qu’une pluie fine alourdie le Mutze. Non, là il faisait beau, nous marchions, et soudain au milieu de la Alfred-Scholz-Platz, surgit un bar.

Le Rixbox. Bâtiment bien conçu, beau percolateur tout chromé, pas de chicha, des bancs, des tables, des parasols, et malgré la proximité de la Karl-Marx-Straße, une ambiance tellement détendu qu’on s’assoit, qu’on commande et qu’on se régale avec des expressos parfaits (bonne température, créma comme il faut, équilibre des parfums) pour un prix que je n’ose vous donner tant il risque de coller la honte à certains bars de Berlin (et je ne parle pas de la France).

Je n’avais pas faim, mais les sandwiches sont très tentants aussi et si je vous dis que tous les mercredis après midi autour de 16:00 ils montent une petite scène pour des concerts gratuits…

Allez-y. Moi j’y retournerai, car Rixbox rejoint mon top-5 des espressi de Berlin.

Rixbox Espresso & Food

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les