La racine lutte

racines A berlin - Photo copyright Didier Laget
Depuis l’aube des temps, l’homme et la nature s’affrontent dans un combat peu pusillanime, j’ose dire même pas pusillanime du tout. L’homme déforeste à tout va, la nature fait péter un volcan histoire que ses cendres l’empêche de prendre l’avion, l’homme verse ses ordures dans la mer, la nature refroidit le Gulf Stream, l’homme pourri l’atmosphère avec du gaz et les chansons d’Abba, et hop, la nature monte le chauffage… C’est pourquoi j’ai décidé de créer une nouvelle série qui s’appelle « Le combat peu pusillanime de l’homme contre la nature » et dont voici le premier billet.


racines A berlin - Photo copyright Didier Laget
On voit bien dans certain quartier de Kreuzberg, que parfois, les racines des arbres qui poussent le long des pistes cyclables se sentent à l’étroit, elles soulèvent le sol, comme le magma en fusion perce une couche de lave ancienne. Si c’est des pavés, ça fait de petites collines, si c’est du goudron, ça fait des veines. Dans les deux cas, le cycliste se décale sur le trottoir ou s’il fait nuit et qu’en Berlinois diplômé il n’a pas de lumière sur son Fahrad il fait un valdingue.
Pour la première fois j’ai vu ce qui se passe quand les racines percent le goudrons. Rien, elles continuent de ramper en plein air. Le sol se gondole.
Voilà fin du premier épisode de « Le combat peu pusillanime de l’homme contre la nature »
Générique.

4 réponses

  1. J’aime beaucoup vos photos, de celles dont on ne sait pas si elles représentent un macro ou un micro paysage…
    La nature est forte et à Berlin, je trouve qu’elle se bat pas mal. C’est bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,