Kreuzberg

eclairage A berlin - Photo copyright Didier Laget Kreuzberg, ce matin vers neuf heures. Un ciel bleu comme l’été. Un soleil qui transforme les rares passants en lézards. Aux feux, ils se tournent vers lui en fermant les yeux pour accumuler de la chaleur. Sur Marheinekeplatz, on doit être trois, deux lézards, un coursier et moi même, et un chat qui cherche un banc assez chaud pour faire le lézard. Dans Markthalle, au contraire, il n’y a pas un chat. Quatre types mangent une soupe de pois sans dire un mot. Alimentari e vini est aussi tranquille, j’y commande un espresso. Le meilleur de toute ma vie. J’adore comme Berlin est lent le matin. Ou doit-on dire lente?

3 réponses

  1. Ah, grave question, lent ou lente! Depuis que j’ai habité en Italie, toutes les villes sont pour moi féminines, comme dans cette langue. Donc Paris est belle, Berlin est ensoleillée, Montpellier est enneigée…

  2. @JvH Et à Clermont Ferrand il fait quel temps ? 🙂
    @Chantal Oui, dans le milieu de l’édition en tous cas, les décisions sont prisent très rapidement. Pas de tergiversation, on decide et on applique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la