Des requins dans Berlin

Un bout de vélo sur le Landwehrkanal - Photo Didier LagetPour développer le tourisme, les gens sont prêts à tout. Vous connaissez le Shark Feeding? C’est un truc qui s’est développé en Afrique du sud et dans le Pacifique. On sait que les gens ont peur des requins. On sait qu’un pourcentage infime de la population pratique la plongée sous marine. Alors comment attirer plus de monde pour gagner des pépettes?

Habillez les plongeurs dilettantes, aussi nommé les couillons, avec une cotte de mailles, et emmenez les nourrir les requins près du bord. Ça fait peur, on fait des selfies avec la GoPro achetée pour l’occasion pour montrer qu’on en a (des quoi, je sais pas, mais on en a) et au bout d’un moment on a modifié le comportement des requins, qui plutôt que de se fatiguer à chasser, préfèrent attendre le couillon qui va leur filer un œuf ou un morceau de poisson mort.

Ce faisant, le requin (et non le faisan) élargi sa zone de chasse et se rapproche de celle où le couillon vit. Puis, lassé des œufs et des poissons morts, il se met à manger du surfeur.

Imaginez que cette pratique s’est développée à Berlin. On a commencé par faire du Shark Feeding à Neuglobsow, puis dans le lac de Treptow, maintenant les requins sont dans la Spree et le Landwehrkanal.

Le Landwerh Kanal, où les bicyclettes avaient l’habitude de se baigner le soir avant de se coucher. On voit bien sur cette photo prise vers le Kottbusser Brücke que ce vélo, s’est fait attaquer par un requin qui lui a mangé la roue avant, le guidon et un morceau du cadre.

La prochaine fois je vous parle du mérou de Kreuzberg… Ah non, c’est déjà fait. Alors je réponds à la question “Où vont les canards quand le lac est gelé ?”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,