Des Lego pour Aï Weiwei au Gropius Bau

Des Lego pour Ai Weiwei photo Didier Laget
En septembre dernier, Aï Weiwei, qui préparait une exposition au musée Victoria de Melbourne, passait une grosse commande de briques Lego. La multinationale danoise refusa de le livrer sous prétexte que le groupe ne pouvait approuver l’utilisation de ses briques à des fins politiques.

Choqués par cette attitude, le Gropius Bau et cinq autres musées dans le monde (le Contemporary Art Center de Málaga, la National Gallery of Victoria à Melbourne, la Royal Academy de Londres, le Brooklyn Museum de New York, le Kunsthal Charlottenborg de Copenhague) ont décidé d’aider l’Artiste à réunir ses Lego. Une voiture est garée à côté de chacun de ces musés, et les gens qui veulent apporter des Lego pour Ai Weiwei, peuvent les déposer à travers une des fenêtres ouvertes. Le but étant de remplir la voiture.

Le truc qui m’embête dans l’histoire c’est pourquoi avoir choisi une voiture pour déposer ces briques ? Pourquoi pas une énorme boîte plutôt qu’une BMW, une autre énorme multinationale qui se fait de la pub pour pas cher.

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la