Passer à l’ouest avec une Tyrolienne

Holzapfel Susanne Buddenberg, Thomas Henseler
En été 1965, la famille Holzapfel qui en avait marre de la RDA décida de passer à l’Ouest tout en restant vivant si possible. Ce qu’ils ont fait pour s’échapper est incroyable et très bien raconté dans une bande dessinée actuellement affichée sur les grilles du ministère des finances.

Je vous laisse aller voir sur place comment ils s’y sont pris pour échapper aux Vopos et à la Stasi. Ce n’était pas des supers héros et Ils ont eu beaucoup de courage.
Leur vie en BRD fut plus heureuse qu’à l’Est, contrairement à celle de Conrad Schumann (le militaire qui sauta au-dessus des barbelés pour passer à l’Ouest) et on imagine facilement que l’ostalgie et les visites en Trabant les hérissent.

La BD est signée Susanne Buddenberg, Thomas Henseler

Le Bundesministerium der Finanzen se trouve dans la Niederkirchnerstraße, en face de Topographie des Terrors.

Holzapfel Susanne Buddenberg, Thomas Henseler

Pour en savoir plus sur le mur, lisez Tout sur le mur de Berlin.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la