Das Hotel

Photo Didier LagetDes bouquets de fleurs éclairés uniquement par des bougies et le bout rougeoyant des cigarettes, briques apparentes et mobilier berlinois, tous ça réparti dans trois petites salles dans lesquelles il fait bon se serrer pour écouter une musique qui change avec la personne derrière le bar, mais qui est en général très différente de ce qu’on écoute ailleurs, c’est parfois très fort, parfois non, on est au Das Hotel, un bar et non un hôtel, et j’ajoute que je suis assez fier de la construction de cette première phrase.
IMG_1466

Photo Didier Laget
Les prix des boissons sont honnêtes, on y trouve même un bon Cava, car je crois que les propriétaires sont espagnols, et l’ambiance bon enfant est presque démodée ce qui en fait un de mes bars préférés dans ce quartier. Le week-end il y a même un club au sous-sol, et l’hiver quand il y a du monde, on peut dessiner des coeurs dans la bué des vitres qui donnent sur la rue.

Photo Didier Laget

Das Hotel, les infos

5 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les