Cocolo Ramen : les nouilles du bonheur

cocolo-ramen A berlin - Photo copyright Didier LagetQuand l’hiver étend sa froidure roide et dure sur les pavés qui gèlent d’un coup, faisant dégringoler le mercure et les cyclistes sous une pluie de stalagtites, quand vos lèvres gercées s’effritent au moindre sourire et que vos yeux pleurent dans la bise gélifiée, il est grand temps de manger des Ramens.

cocolo-ramen-tnCar les Ramens dans leur bouillon chaud réconfortent le cycliste susnommé et le piéton gelé. Le Ramen est une nouille japonaise que l’on jette dans un bouillon umamiesque et riche en parfums. Mes Ramens préférés, que je mange aussi l’été, quand le soleil jaune et rond comme un œuf sur le plat nous inonde d’huile solaire, quoique dernièrement il ne nous a pas beaucoup inondé, mes Ramens préférés, je les ai trouvés dans un restaurant qui s’appelle fort à propos Cocolo Ramen. Cololo voulant dire l’âme, l’esprit et Ramen, voulant dire… Ramen.

La carte de Cocolo ramen est minimaliste, quelques entrée et 5 Ramen, tous ont pour base un bouillon de porc mais les ingrédients, oignons de printemps, maïs, wakame, nori, bambou, bonite, font la différence. Croyez-moi, j’ai tout goûté et tout est goûteux, riche, fin, roboratif et apaisant (sauf, parfois, la musique qui force à crier dans l’oreille de la personne assise juste à côté de vous pour lui demander de vous passer les graines de sésames).

Je fréquente ce lieu régulièrement tellement mes papilles s’y plaisent mais je ne vous encourage pas y aller, de peur de ne plus avoir de table sans faire la queue pendant une heure. D’ailleurs c’est simple je ne donne l’adresse qu’à ceux qui la demande.

5 réponses

  1. J’ai suivi le lien « Umiamesque » La ballade vaut aussi le détour ! Même ambiance. On y est à l’aise et on a envie d’y aller. On parle même de la DB (Deutsche Bahn , pas Division Blindée !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les