Cocolo Ramen : les nouilles du bonheur

cocolo-ramen A berlin - Photo copyright Didier LagetQuand l’hiver étend sa froidure roide et dure sur les pavés qui gèlent d’un coup, faisant dégringoler le mercure et les cyclistes sous une pluie de stalagtites, quand vos lèvres gercées s’effritent au moindre sourire et que vos yeux pleurent dans la bise gélifiée, il est grand temps de manger des Ramens.

cocolo-ramen-tnCar les Ramens dans leur bouillon chaud réconfortent le cycliste susnommé et le piéton gelé. Le Ramen est une nouille japonaise que l’on jette dans un bouillon umamiesque et riche en parfums. Mes Ramens préférés, que je mange aussi l’été, quand le soleil jaune et rond comme un œuf sur le plat nous inonde d’huile solaire, quoique dernièrement il ne nous a pas beaucoup inondé, mes Ramens préférés, je les ai trouvés dans un restaurant qui s’appelle fort à propos Cocolo Ramen. Cololo voulant dire l’âme, l’esprit et Ramen, voulant dire… Ramen.

La carte de Cocolo ramen est minimaliste, quelques entrée et 5 Ramen, tous ont pour base un bouillon de porc mais les ingrédients, oignons de printemps, maïs, wakame, nori, bambou, bonite, font la différence. Croyez-moi, j’ai tout goûté et tout est goûteux, riche, fin, roboratif et apaisant (sauf, parfois, la musique qui force à crier dans l’oreille de la personne assise juste à côté de vous pour lui demander de vous passer les graines de sésames).

Je fréquente ce lieu régulièrement tellement mes papilles s’y plaisent mais je ne vous encourage pas y aller, de peur de ne plus avoir de table sans faire la queue pendant une heure. D’ailleurs c’est simple je ne donne l’adresse qu’à ceux qui la demande.

5 réponses

  1. J’ai suivi le lien « Umiamesque » La ballade vaut aussi le détour ! Même ambiance. On y est à l’aise et on a envie d’y aller. On parle même de la DB (Deutsche Bahn , pas Division Blindée !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,