Tanne B

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Ce matin on déjeunait la fenêtre ouverte, aux bruits habituels du Hinterhof, se mêlaient le sifflement des menâtes et le chant des perroquets.
– Quelle chaleur
– Quelle moiteur
– Quelle torpeur
– Tu veux du beurre?


A berlin - Photo copyright Didier LagetTandis que j’essuyais la sueur de mon front une famille de macaques sauta d’un arbres dans le salon, ils volèrent nos fruits et repartirent en criant.
– T’as vu ça?
– Ouai, avec ce temps, c’est pas étonnant.
– Je mangerais bien une glace à l’asperge.
– Oh oui, allons y, c’est la saison.
Il ne nous fallu que cinq minutes, en sautant de liane en liane, pour atteindre Tanne B au Marheinkehalle. Nous prîmes chacun une boule de Spargel Eis à 1 euro. Mais les macaques nous avaient suivi et nous volèrent une boule.
– ils sont futés ces primates, Ils savent bien que la saison de la glace à l’asperge est courte.
Alors comme on est amoureux, on partagea celle qui restait. Sinon je l’aurais mangé tout seul.
Tanne B
Angle Zossener Straße/ Bergmannstraße du Marheineke Halle
Berlin Kreuzberg

4 réponses

  1. Je savais les Allemands givrés avec leurs asperges, mais là ils font fort !
    Très joli ce petit conte en tout cas. Berlin, Delhi, on ne sait plus trop 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la