Tanne B

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Ce matin on déjeunait la fenêtre ouverte, aux bruits habituels du Hinterhof, se mêlaient le sifflement des menâtes et le chant des perroquets.
– Quelle chaleur
– Quelle moiteur
– Quelle torpeur
– Tu veux du beurre?


A berlin - Photo copyright Didier LagetTandis que j’essuyais la sueur de mon front une famille de macaques sauta d’un arbres dans le salon, ils volèrent nos fruits et repartirent en criant.
– T’as vu ça?
– Ouai, avec ce temps, c’est pas étonnant.
– Je mangerais bien une glace à l’asperge.
– Oh oui, allons y, c’est la saison.
Il ne nous fallu que cinq minutes, en sautant de liane en liane, pour atteindre Tanne B au Marheinkehalle. Nous prîmes chacun une boule de Spargel Eis à 1 euro. Mais les macaques nous avaient suivi et nous volèrent une boule.
– ils sont futés ces primates, Ils savent bien que la saison de la glace à l’asperge est courte.
Alors comme on est amoureux, on partagea celle qui restait. Sinon je l’aurais mangé tout seul.
Tanne B
Angle Zossener Straße/ Bergmannstraße du Marheineke Halle
Berlin Kreuzberg

4 réponses

  1. Je savais les Allemands givrés avec leurs asperges, mais là ils font fort !
    Très joli ce petit conte en tout cas. Berlin, Delhi, on ne sait plus trop 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les