Ron Telesky, les pizzas qui font rire

Ron-Telesky A berlin - Photo copyright Didier Laget Cet été, j’ai vu des gens dans un canoë. Pas sur la Spree, ni sur le Landwehrkanal ni à Wansee, mais dans Kreuzberg. Ils se faisaient face et mangeaient des pizzas. Le canoë est toujours là, sur le trottoir, mais il est vide. Forcément, il fait froid.


Ron Teleski est un orignal. Il est le boss original de la pizzeria canadienne éponyme. La pizza canadienne qu’est-ce? Mois aussi je me posais la question, alors pour avoir la réponse j’ai descendu les escaliers du 62 Dieffenbachstraße.
On se retrouve dans une petite pièce qui sent bon la pâte qui cuit. Les hauts parleurs diffusent du blues du Mississippi. Contre les murs sont posés des skis et des crosses de hockey sur glasse. Il y a seulement une dizaine de places assises et les deux pizzaiolos ne chôment pas. C’est souvent plein. Un flot ininterrompu de clients fait la queue pour commander d’énormes parts de pizza à emporter. Les garnitures sont très spéciales. Patate douce, Ananas, cacahuètes, bacon, mangues,frite, curry plus les traditionnel basilic, tomates, mozzarella… Les noms des pizzas valent aussi leur pesant de sirop d’érable : Chelsea Hotel, Couchpotatoe, Heart of Gold, Summer of 69.
Et le plus drôle, c’est que c’est bon. Évidemment, je pense qu’en Italie les Pizzaiollos rigolos seraient jetés dans la baie de Naples avec les pieds dans un bloc de béton. Mais c’est franchement bon. Et l’ambiance est franchement drôle. Les tarifs sont franchement bas, 2,50 € la part de pizza. Essayez, vous verrez, ça vous changera de Lorenz Adlon ou de Margaux.
Ron Telesky
Canadian Pizza
Dieffenbachstraße 62
Post Blogum:
Ca y est, j’ai réussi à placer éponyme, Yiha!

10 réponses

  1. Mamma mia, je crois que je ne pourrai y aller que dans quelques mois, quand le souvenir des pizza italiennes se sera suffisamment estompé…

  2. Ah, trop bien, j’ai été mangé là-bas cet été ! Mais perso, j’ai goûté notamment celle aux frites, et j’ai pas trouvé ça très bon… Un peu… lourd !

  3. un pizza avec des frites c est pas canadien mais belge
    je note l ‘adresse pour mon prochain voyage
    (alors retourner chez curry 36 au rizz,decouvrir le canadien et austria et bien sur le plus important biensur le clipper)

  4. En tant que Canadienne ayant tenté l’expérience de Ron, je peux témoigner du fait que ses pizzas n’ont rien à voir avec les pizzas canadiennes ou du moins québécoises… Par chez nous, on a tendance à overdoser sur le fromage, et la croûte est beaucoup plus épaisse.
    Ah, cher Ron, tu nous fais de la fausse représentation! OK OK, sont bonnes pareil tes pizzas, et je t’accorde des bons points pour ton bon goût kitsch-orignal.

  5. D’abord, vu que c’est un resto canadien, il ne s’agit pas d’un canoë, mais d’un canot. Ce ne sont pas des crosses de hockey sur glasse, mais des bâtons de hockey tout court (il est évident qu’il s’agit de hockey sur glace, quelle autre sorte de hockey avons-nous au Canada?)
    J’ai pas encore essayé, mais il me semble que le sirop d’érable est mieux sur mes crêpes que sur une pizza.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ganna Gryniva - Photo Tanya Vilchynska

Concert de Ganna Gryniva au Humboldt Forum

Je vous recommande fortement le concert de Ganna Gryniva et de son quintette Ganna, samedi prochain au Humboldt Forum. Ganna Gryniva est une chanteuse, compositrice et pianiste de Berlin. Elle a des racines en Ukraine et en Allemagne. Lors de

Plus d'escalators chez Kardstadt de l'Hermannplatz

Plus d’escalators chez Kardstadt

Surprise dans le Kardstadt de l’Hermannplatz, sur la vingtaine d’escalators qui d’habitude desservent les divers étages du magasin, seuls 5 fonctionnent. Devant ceux qui sont fermés, on trouve ce panneau : Cet escalator n’est pas en panne. Cet escalator contribue

Hansgert-Lambers in Haus am Kleistpark - photo Didier Laget

Expos photos dans Haus am Kleispark

En ce moment et jusqu’au 7 aout, Haus am Kleispark propose 2 belles expos photo, qui en plus d’être belles sont gratuites. C’est aussi l’occasion d’entrer dans un bâtiment dont la cage d’escalier, a elle seule, vaut la visite. Verweilter