Restaurant Noodle Kitchen

noodle-kitchen-berlin-DSCN8261
Dérrière le Dom (la cathédrale de Berlin), de l’autre côté du Spreecanal, on trouve sur le quai, au raz de l’eau, l’entrée du restaurant Noodle Kitchen. Vous voyez? Bon, on y va.


Au fond de la salle, des baies vitrées permettent de voir la très belle cuisine dans laquelle plusieurs cuisiniers s’affairent. Beaucoup d’animation autour des woks, léchés par les flammes, et des fours à vapeurs dont on sort des dim-suns. Des parfums des brochettes, satay ou kushiaky accompagnent le passage des serveurs. Vous l’avez deviné, le Noodle Kitchen est un restaurant asiatique.
La personne qui nous intéresse ce soir-là est le maître sushi. Il est installé au premier plan dans la cuisine et au bruit de sa lame préparant les poissons, on devine qu’il est très rapide. On fait son choix en cochant des cases sur un menu. Quelques minutes après la commande, on nous apporte de magnifiques sushis. Magnifiques, délicieux et frais. Sushis au saumon, au thon (hum!) à la crevette, à l’anguille, au radis, au concombre. On a aussi goûté aux california rolls (crabe, avocat, fromage blanc et graines de sésame) un peu décevant, car beaucoup trop fromagés. A part çà c’était la régalade. ( 59 € pour 34 sushis)
Évitez les vins au verre. A 4€ les 10cl pour un tout petit côte du Rhône, on atteint des sommets, c’est même vertigineux vu la qualité du vin. À quatre, autant prendre la bouteille (24 €) ou… Une bière. Tout est très designé, des plats aux uniformes des cuisiniers, des chaises aux longues et fines tables de bois. Si vous saturez avec l’ambiance lounge internationale moderne et très tendance, il y a deux tables un peu à part, avec vue sur la cathédrale et quand le temps le permet une petite terrasse sur le quai. Le personnel est très prévenant sans être obstrusif. Et malgré des prix élevés sur les boissons, on le conseille. Les autres plats, bami gorangs, tempuras, char siu bao et autres soupes de miso semblaient ravir nos voisins de table.
Quand vous avez fini, ne sortez pas par les quais, mais traversez l’Aqua lounge, et prenez les escaliers vers l’hôtel Radisson SAS, où vous allez avoir une surprise!
Noodle Kitchen
À l’angle de la Karl-Liebknecht Strasse et du Spreecanal, c’est-à-dire au bord de l’Alexanderplatz à l’opposé de la Tour de la télévision.

You may also like...

3 Responses

  1. Chantal Milard dit :

    Sur vos conseils, je suis allée au noodle Kithen, et là franchement j’ai été décue; La nourriture est plutôt fâde et chère pour Berlin…mais bon, habitant le quartier chinois à Paris, je suis peut-être difficile…Ceci dit, l’entrée et la sortie par le Radisson, ç’est top!Pour ce qui est de la cuisine asiatique, et surtout thaï, je conseille le resto « La Pagode » sur la Bergmann Strasse…vous connaissez?

  2. Didier dit :

    [Chantal] Je suis désolé pour la mauvaise expérience au Noodle Kitchen. MErci pour le tuyaux sur la Pagode, je passe devant mais ne m’était jamais arrêté. Je vais aller y faire un tour.

  3. Benji dit :

    Salut et félicitation pour ce blog qui ravive ma passion pour cette ville.
    J’essaierai ce restaurant en décembre ( je vais à Berlin chaque année en décembre pour me régaler des marchés de Noel et des musées de la ville)
    Dans le même esprit, j’ai un très bon plan : le restaurant OKI à Prenzlauer Berg, qui est tenu par un chef allemand mais dont la qualité de la cuisine a épaté ma copine ( elle est japonaise) : très bon prix, ambiance chaleureuse et plats vraiment excellents et audacieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *