JR : Wrinkles of the city à Berlin. Suite.

A berlin - Photo copyright Didier Laget
Donc ce ne sont pas trois murals que JR, mais plus d’une dizaine, qu’il a collé sur des murs de Kreuzberg, Wedding, Mitte et Prenzlauerberg.


Dès que j’ai eu une seconde, je suis parti les voir et à chaque fois c’était le même plaisir, d’abord le gigantisme des portraits surprend, puis c’est leur humanité qui s’impose tellement ils habitent les lieux où ils s’affichent. Une expérience.
Techniquement, c’est aussi très fort, du tirage à l’estimation des dimensions, à la mise en place, tout est hors gabarit.
JR expose à la Galerie Springmann jusqu’au 25 mai. Une occasion de voir son travail à une échelle plus « normale », mais toute aussi puissante, et une super installation vidéo.
Galerie Springmann
Gipsstrasse 14
10119 Berlin
Du mardi au vendredi de 12h à 19h.
Le samedi de 11h à 19h.
JR a un autre projet en cours que je trouve super, c’est Inside Out, dont il a tiré un film qui a fait ses débuts hier à Tribeca. Allez sur le site pour en savoir plus. Il participe aussi mouvement Save The Artic, il y a quelques jours, une bannière créée avec plusieurs millier de portraits a été déposé au Pôle Nord.

A berlin - Photo copyright Didier Laget

A berlin - Photo copyright Didier Laget

A berlin - Photo copyright Didier Laget

Une réponse

  1. J’adore JR, ce qu’il fait, mais aussi tout simplement sa conception du monde! Inside out est un projet gigantesque, il couvre le monde entier, Wrinkles of the City est grandiose aussi, et pour ceux qui n’ont pas vu, je signale, à ne vraiment pas manquer, le film Women are heroes, tiré encore d’un autre projet magnifique. Le film se trouve en DVD maintenant assez facilement, il en a aussi tiré un livre magnifique.
    Pour Inside out, on peu suivre son évolution sur Facebook, avec beaucoup de photos toujours très belles et très « humaines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les