La Berlinale de l’extèrieur

A berlin - Photo copyright Didier Laget
A gauche : Sharon Stone ou Antonio Banderas

Voici mon compte rendu de cette quatrième journée la Berlinale. Vu de l’éxterieure parce que je ne veux pas faire la queue pour acheter des billets, que je n’ai pas d’accréditation et que suffisamment de médias la couvrent de l’intérieure, alors un point de vue différent sur l’évènement ça n’a jamais fait de mal à personne, surtout quand il y a de l’exclusivité.


A berlin - Photo copyright Didier Laget
Les yeux de Marianne Faithfull sur écran vidéo géant.

La conférence de presse de Marianne Faithfull, je l’ai vu sur écran géant, c’était pas mal, mais il faisait froid.

A berlin - Photo copyright Didier Laget
Le Hyatt vu de côté

La sortie des Stars. Elles passent par cette porte tellement dérobée que seule une petite centaine de photographes y attendent des heures en se balançant d’un pied sur l’autre, en se frottant les mains et en discutant avec la police ou les agents de sécurité. Tout le monde grelotte, parce que je ne sais pas si je vous l’ai dit, il fait froid et parfois il pleut. Soudain une grosse voiture s’avance, la porte s’ouvre, en sort une Star avec un chapeau, ça flashe de partout, je suis bousculé par les pros et n’arrive à ne faire qu’une photo. La star en question se cache le visage, il n’y a qu’à dire que c’est Antonio Banderas ou Sharon Stone.
Et l’exclu? Heu Il n’y en pas, je fait comme la presse people pour attirer le lecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec