Allez voir Mein leben mit Amanda sans rien lire dessus avant!

Mein Leben mit AmandaHier c’était la présentation de Mein leben mit Amanda, il y avait des journalistes et moi, qui ne suis pas journaliste. La grosse différence entre eux et moi, c’est qu’ils avaient lu le dossier de presse alors que moi, non. Et cette différence est plus importante qu’il n’y paraît. C’est ce que je vais essayer de vous expliquer dans ce billet un peu bancal au titre bancale aussi.

Je vous le dis de suite, allez voir Mein leben mit Amanda. Allez-y sans rien lire avant, même pas le synopsis, croyez-moi.

Allez voir ce film, il vous plaira… Et si ce n’est pas le cas, vous aurez vécu une nouvelle expérience, découvrir. La prochaine étape sera d’aller au restau sans chercher sur Instagram des photos des plats que vous risquez d’y manger, ou de lire des critiques foireuses de gens qui d’habitude ne se nourrissent que de Kebab et de MacDo.

Pour ceux qui risquent d’être frustré par cette non critique cinématographique, j’ajoute que la musique est très belle (le mélange des cordes et de la guitare…), qu’on y voit un Paris qui rappelle l’enfance, que c’est l’été, que Vincent Lacoste a été nominé pour le César du meilleur acteur et Anton Sanko pour le César de la meilleure musique originale, qu’Amanda a été sélectionné pour la 76è Biennale de Venise.

Des films que j'ai aimé

Avec leur titre allemand, car je les ai vu à Berlin

Mein leben mit Amanda
Mustang, le film qui rue dans les brancards.
Victoria
209, rue Saint-Maur de Ruth Zylberman
C’est la vie
Berlin Calling
So ist Paris
Prinzessinnenbad

Le seul truc que j’aime moins, c’est le titre Allemand. Dans Mein leben mit Amanda, je trouve qu’il y a un Mein leben mit en trop.

Il sort à Berlin le 12 septembre, en OmU, dans les super cinémas du réseau York. C’est dans longtemps, alors d’ici là, ne vous laissez pas tenter pas Wikipedia, Twitter et comparses.

PS
Allez-y, Elvis n’a pas quitté le building.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,