Zwei kleine Wilde in der großen Stadt, le beau bouquin de Beate Dölling

Beate Dölling - Zwei kleine Wilde in der großen Stadt

Comme Berlin grignote lentement les forêts qui l’entourent, les habitants de celles-ci déménagent et s’installent en ville, sangliers, renards, hérons et autres mérous font leur apparition dans les parcs et les lacs. Alphonse Allais parlait de déplacer les villes à la campagne, c’est le contraire qui se produit.

Beate Dölling vient de publier chez DTV, une drôle d’histoire de sangliers qui quittent la forêt pour Berlin, où ils font des rencontres surprenantes et doivent lutter contre les préjugés avec lesquels ils ont été élevés.

Bien qu’écrit pour de jeunes enfants, les parents auront autant de plaisir à lire ce 52e livre de celle qui est, sans doute, une des meilleurs auteurs allemande pour la jeunesse.

Par exemple, moi, qui suis un adulte, j’ai adoré. En toute objectivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,