Warschauer straße

Warschauer Straße - Photo Didier Laget

Warschauer straße, en voyant l’ombre, il doit être 13:00.

12 arbres – des baobabs? – dépassent de la gare du métro.

2 hommes remontent la rue en direction du pont du Warschauer Brücke.

1 homme la descend et semble aller à la rencontre de 3 femmes qui remontent la rue. (Mais les faits prouveront que ce n’est pas le cas, ils ne se connaissent pas et ne feront que se croiser. Ou bien ils font semblant de ne pas se connaître, car m’ayant repéré avec mon appareil photo ils ne veulent pas que suite à une publication sur les réseaux sociaux on risque de les reconnaître, d’autant plus qu’ils ne sont pas censés être à Berlin, mai plutôt à Heidelberg, où ils sont inscrits en Medien- und Kommunikationsmanagement, sauf qu’un des profs leur a dit qu’ils étaient nuls et que s’ils continuaient comme ça, il n’est pas certain qu’ils aient le niveau pour rester un semestre de plus, alors ils ont promis de bosser à fond, et puis finalement ils ont pris le bus pour Berlin, où ils ont passé trois nuits de suite sans dormir, d’une part car ils préfèrent danser et d’autre part, parce que tous les hôtels pas chers sont complets et que l’homme, le seul à avoir un compte chez Airbnb, s’est fait voler son mobile à Kotti, alors qu’il achetait un jus d’orange frais.),

On devine que l’arrêt de bus au premier plan est vide.

Aucun train n’est visible de l’extérieur de la gare.

On ne sent pas l’odeur du goudron chaud et de l’imbiße chinois qui est dans mon dos.

On n’entend ni les voix du groupe de touristes qui viennent de louer des vélos et se font expliquer en Anglais le principe du freinage par rétropédalage, ni le son de mon appareil photo au moment où j’appuie sur le déclencheur et prend cette photo du lundi.

3 réponses

  1. Non, mais au moins tous les lundis! tu parles de photo du lundi, faut être un peu cohérent dans la vie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des