Soljanka

Soljanka A berlin - Photo copyright Didier Laget
En RDA, le régime politique était totalitaire et le régime alimentaire n’importe quoi. Manger correctement en n’étant pas membre du parti, des milices populaires ou de la STASI relevait du domaine de l’utopie. La RDA était non seulement le pays du café sans café mais surtout le pays ou la planification de l’économie faisait qu’on ne savait jamais ce qu’on trouverait au Kaufhalle (le supermarché du coin), pour simplifier la tache de la ménagère on inventa la Soljanka.


La Soljanka est un plat que les Ostalgiques à la mémoire courte mangent en disant « Ah c’était le bon temps ». C’est un plat dont la recette est à géométrie variable. La base est une sorte de sauce tomate épicée, un peu comme un goulasch, dans laquelle on ajoute ce qu’on a trouvé au Centrum Warenhaus ( grande surface ). Chaque Soljanka est donc différente et le goût peut-être pour le moins surprenant. Au départ pourtant, la Soljanka, est une vrai recette Ukrainienne, mais elle n’a rien à voir avec cette version. À notre époque de grande liberté gustative, on y ajoute parfois une tranche de citron (introuvable en RDA) et un nuage de crème fraîche. J’ai goûté, ce n’est pas mauvais, roboratif et chaud. Si vous êtes à la recherche d’authenticité historique, passez à l’Est, une dizaine de kilomètres suffit et commandez-vous une tasse de Soljanka.

11 réponses

  1. Bonjour,
    je suis étudiante en graphisme et je dois monter un programme pour une demande de bourse pour un séjour d’une semaine à Berlin en Mai. Une copine m’a conseillé ton blog et je me dis que tu pourrais me donner quelques astuces !
    Je cherche désespéremment une bonne auberge de jeunesse (pour un groupe de 20) car celle qu’on ma conseillé est déjà complète..
    Tout autre conseil expo, sortie, lieux à voir, sera plus que bienvenu !
    A très vite j’espère !!

  2. Il me semblait pourtant que l’on trouvait aussi systématiquement du chou dans la soljanka ?? C’est une sorte de Bortsch en fait…D’ailleurs, à l’égal des imbiss qui jonchent les rue berlinoise, dans la grande banlieue à l’est on trouve des « cabanes à soljanka ».

  3. Besoin d’un renseignement.
    A propos d’Ostalgie, sous Alex trouve-t-on encore l’épicerie affichant « Hier sind nur Ostprodukte » (cf photo)?
    Elisabeth

  4. La dernière fois que j’ai traversé la station la boutique y était toujours.
    Du chou dans la Soljanka… Peut-être dans la recette originelle, mais celles que j’ai goûté à l’est (Neuglobsow, Franckfurt/oder et Rostock) avaient toute leur particularité culinaire, si je puis dire, mais de chou point.

  5. Je reviens de la mer Baltique, Rügen. Je n’ai cessé de manger de la Soljanka. Quel délice! Une vraie découverte. Vive les gens malins de l’Allemagne de l’Ouest qui arrivaient à faire de si bons petits plats à base de pas grands choses. Heureusement qu’ils n’ont pas oublié cette recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,