L’incroyable scandale des lunettes de la honte, en France mais pas à Berlin

lunettes J’ai déjà évoqué ici le scandale des lunettes de lecture, en France. Je viens d’en trouver de mieux encore à 1,80€ chez Edeka, mais attention pas tous, les miennes viennent du Edeka de l’Herrfurthplatz à Neukölln. Je n’en ai pas vu à Kreuzberg (61). Dépêchez-vous il n’en reste pas beaucoup. On les trouve aux caisses Designer-Leserbrille Paolo Colucci.
Pourquoi ce genre de lunettes coutent entre 15 et 20 € en France, en grande surface?

3 réponses

  1. Raaaaaah!!!! 1,80 !!! Pétard ! j’ai un peu l’impression, là, de me faire avoir… Allez, on organise un petit marché noir entre Berlin et La Rochelle ? 😉
    Au fait, pleut-il toujours autant à Berlin ou le soleil est-il revenu ?
    Pour les Gaufres Méert (j’ai répondu tardivement à ton comm’ sur mon blog :D) je pense qu’elles se conservent 4 jours facilement… après… j’ai pas eu l’occasion de tester au delà, car sommes un peu gloutons dans la famille 😉 Ciaooo !

  2. tout simplement parce qu’en France on aime bien tout payer plus cher que les autres…;-)…ceci est également vrai pour l’ensemble des produits en grande surface; il suffit de comparer les prix en France de la grande distribution et en Allemagne.Chez nous les marges sont astronomique: c’est pour cela que nos grandes surfaces sont géantes et possèdent en général toutes les galeries commerciales autour de leur implantation.

  3. Quand j’étais petit, mes parents allaient en Allemagne pour acheter de la Hi-fi, Il y avait une énorme différence, qui justifiait le déplacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le