Rügen – Binz

binz- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Un hiver sans neige n’est pas un hiver, et où trouve-t-on de la neige ? En allant plus au Nord. Alors, on est allé plus au Nord, et comme j’avais commencé une collection de villes avec un tréma sur le u, comme Warnemünde par exemple, on est allé sur l’ïle de Rügen au nord-est de l’Allemagne. Succès sur tous les fronts, neige et ü étaient au rendez-vous.


binz- A berlin - Photo copyright Didier Laget
On est allé à Binz, à 5 heures de train de Berlin. Binz c’est la plus belle ville côtière de Rügen. Jolies maisons en bois blanc, un style architectural que j’appellerai Slavo-Caribéen ou Caribo-slave. Slave à cause de ces drôles de tours, apposées aux maisons et Caribéen à cause du travail du bois qui rappelle la Guadeloupe.
En ce moment, à part marcher sur la plage ou écrire il n’y a pas grand-chose à y faire, et c’est ce que nous voulions. L’ambiance est tranquille, l’île est recouverte d’une incroyable forêt aux hêtres immenses qui s’arrête au bord des falaises de craie. Il n’y a pas grand-chose à faire sauf si vous êtes branché “Wellness” alors là il y a tout ce que vous voulez, depuis massages, les séances de méditation polaires, les bains à la bière médicalisée, le coaching vitalisé aux plumes de mouettes et bien d’autres bonnes choses pour le corps. J’exagère un peu.
binz- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Binz c’est aussi la capitale du Shiki-miki discret, des dorures qui font mal aux dents tellement il y en a partout, des babioles et des gadgets qui remplissent le moindre bar ou restaurant, des statues en carton-plâtre d’anges cracheur d’eau teinté avec de la poudre jaune dans un bassin en faux marbre.
Binz vaut le coup d’oeil, 35 euros en train avec l’Ostzee-Pass.
Mon guide de Rügen

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,