Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie
Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20.

24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la photographie de portrait à Berlin dans les années 1920. Des photographies conventionnelles et modernes prises dans des studios photo commerciaux sont juxtaposées à des photographies et des collages artistiques et expérimentaux, basés sur des portraits de femmes réalisés sur commande entre 1920 et 1930, que Lothar Brieger (1879-1949) a utilisés comme modèles pour son traité « Das Frauengesicht der Gegen-wart » paru en 1930 dans lequel l’historien de l’art avance que le visage des femmes actives changeait.

L'actrice Rosamond Pinchot par Frieda Riess
Rosamond Pinchot par Frieda Riess

Il y illustre sa thèse avec 71 planches illustrant des célébrités et des groupes professionnels contemporains. Parallèlement à ces images à multiples facettes de la Nouvelle Femme, des artistes critiques à l’égard de la société expérimentent le photomontage et le collage ainsi que la mise en scène devant la caméra.

Une image diversifiée, moderne, créative et surtout sûre d’elle de la femme de la République de Weimar devient visible.

Sans Titre - Nini Hess- photo Berlinische Galerie
Sans Titre – Nini Hess- photo Berlinische Galerie

Je dois dire que le texte ci-dessus est un mélange du dossier de presse et des cartels que j’ai vaguement traduit avec mon niveau B1+ 🙂

L’expo est en ligne, mais les tirages originels, la texture des papiers apportent un gros plus, et s’éloigner d’un écran fait beaucoup de bien, allez-y si vous pouvez.

Pour une fois les photos ne sont pas de moi, mais copyrightées de la Berlinische Galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,