Starck à Berlin – Fashion Week

Berlin-Fashion-Week A berlin - Photo copyright Didier Laget Philippe Starck se diversifie et profite de la Berlin Fashion Week pour ouvrir « Starck Reduziert », sa première boutique de mode, sur le Kottbusser Damm. On ne reconnait pas vraiment son style, ou bien sont-ce mes sens qui me trompent.


Et aussi, je ne comprends pas pourquoi il a laissé passer la faute d’orthographe dans son nom sur la vitrine.

2 réponses

  1. Bonjour,
    Il s’agit de la vitrine de gauche du magasin « Boutique Paris » situé 90 Kottbusser Damm.
    http://maps.google.fr/maps?q=Kottbusser%20Damm%2090%2C%20Berlin%2C%20Deutschland&hl=fr&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wl
    dans cette vitrine, le magasin présente ses fins de série bradées à petit prix, d’où la mention « Stark reduziert » qui signifie littérallement à Berlin, comme d’ailleurs partout en Allemagne « fortement réduit ».
    Ceci explique que les vêtements ne sont pas faits par Philippe Starck, et qu' »il » a bien fait de laisser la faute d’orthographe dans son nom puisqu’il ne s’agit pas de son nom mais d’un adverbe allemand.
    D’autres questions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evolution Covid-19 à BerlinPhoto Didier Laget

S’informer sur le Covid-19 à Berlin

Voici une liste de sources fiables concernant la situation de la pendémie de coronavirus à Berlin. Je sais bien qu’en ce moment,la méfiance est à la mode, et que la notion de fiabilité sera discutée, mais je fais, malgré tout,

Mon Berlin - Bernard THomasson

Bernard Thomasson offre son Berlin

Chers amis berlinois francophones autoconfinés. Je vous écris de mon confinement perso, pour vous annoncer une bonne nouvelle qui vous changera de Netflix. Bernard Thomasson, gastronome et écrivain ou écrivain gastronome, a décidé de nous faire cadeau de son livre

save-club-culture-berlin

Les clubs berlinois, chez vous.

Pour soutenir les clubs berlinois et ne pas sombrer dans la déprime, connectez-vous à unitedwestream.berlin, et dansez jusqu’au bout du virus. Pour 10, 20, ou 30 Euros par mois, vous rentrez au Berghain sans faire la queue, vous shakez vos

Le Covid à Berlin, Photo Didier Laget

Covid-19 à Berlin

Je n’aurai jamais imaginé vivre une crise pareille, le coup du Coronavirus qui menace la planète, c’est tellement énorme que beaucoup n’y croient pas et disent beaucoup de conneries, sans doute parce qu’ils ont trop bingé, se tapant à la