Où est la chance ?

u-bahn A berlin - Photo copyright Didier Laget
Où est le métro, jaune comme le soleil ? À Berlin
Où est-ce que l’ours joue des claquettes ? À Berlin
Où sont les fêtes les plus folles ? À Berlin
Où sont les plus belles filles ? À Berlin
Où sont les mecs les plus cools ? À Berlin
C’est pas moi qui le dis, c’est Plattenreiter Kantate dans son clip « In Balin »


Tien, ça fait un moment que je n’ai pas tergiversé.
<tergiverse>
Un éditeur m’avait demandé une nouvelle sur le bonheur ; Glück en Allemand. Alors, je l’ai écrite et envoyée. Puis j’ai appris que Glück voulait aussi dire la chance. J’en ai écrit une autre et je l’ai envoyé. J’ai de la chance, les deux ont été publiées dans un recueil : Geschichtenkoffer für Glückskinder ( 247 pages et un bon Kilo et demi).
Où est la chance ? À Berlin
</tergiverse>

Donc Plattenreiter Kantate écrit et chante « In Balin » et tout comme Ick & Er ou Ohrbooten, ça groove et aide à supporter le retour des longues nuits froides.

14 réponses

  1. bOooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooh
    je veux revenir……………………
    snif
    Loolou

  2. Salut, je ne connais pas Berlin, et je dois avouer que cette ville ne m’a jamais vraiment attiré, je suis plus Sud 🙂 je lis ton blog régulièrement et les images que tu prends sont très différentes de ce qu’on a l’habitude voir. Plus colorée, moinstristes que ce qui est souvent montré. Ce que tu écris révèle aussi une ambiance bien plus chaleureuse. Tu dois vraiment aimer cette ville, mais est-ce que tu n’es pas aveuglé, car je n’ai pas encore vu de critiques…

  3. PR Kantate, lors d’une magnifique performance il y a deux semaine à la Kulturbrauerei, déchaînait les foules et se proclamait « König von Kreuzberg » (roi de kreuzberg)…
    war richtig der Hammer!!(c’était vraiment le marteau)

  4. Ahhhhhhhhhhhhh je veux revenir aussi !!
    Et contrairement à ce qu’on croit, le soleil n’est pas qu’en Europe du sud. Où est-ce qu’on bronzait cet été pendant que les français se caillaient et étaient arrosé par une flotte en continue ?? A Berlin !!!

  5. j’ai pas trop compris là. Le livre Geschichtenkoffer für Glückskinder n’est pas de Christine Knödler?

  6. salut, nous avons planifié une semaine a berlin pour le jour de l’an. je viens souvent sur votre site pour choper des trucs qui ne sont pas sur les guides. mais plus je vous lis, plus je suis exitee et plus je me stresse a l’idée de louper des choses une fois sur place. merci en tout cas pour votre humour et votre vision des choses si rafraichissante.

  7. ana : Christine Knödler est l’Herausgeber de Geschichtenkoffer für Glückskinder (la personne qui a réuni les auteurs du livre). J’ai écrit seulement deux des nouvelles. C’est vrai que si tu cherches dans Amazon ou ailleurs il n’y a que son nom qui apparait.
    veronique : vous raterez forcément quelque chose, mais c’est normal, et pas bien grave, car vous en vivrez d’autres très bien et encore mieux puisque ce seront les vôtres. (Je ne sais pas si je suis très clair là 🙂

  8. alors il fait des livres aussi (faut dire que les textes pouvaient le laisser présager…)
    et bien moi aussi je commence à m’impatienter de mon escapade prochaine. ne pas « faire » berlin, mais y vivre quelque chose. et puis, le pb ça va être d’y aller sans chercher à vous rencontrer.

  9. Très bien! C’est exactement ça. J’ai cherché à droite et à gauche et apparemment le groupe a disparu, j’en aurais bien écouté plus.

  10. @Taglang, malheureusement, à part quelques bouquins techniques (web design et communication) et des articles aussi techniques, je n’ai rien publié en France, d’ailleurs si un éditeur francophone voit ce message, qu’il sache que j’aimerais bien être publié en Francophonie. Pour info, ma Biblio est ici: http://didierlaget.com/fr-bibliographie.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,